Entre frère et soeur [Destiny]



Aller à la page : Précédent  1, 2




DISCUSSIONS : 1965




MessageSujet: Re: Entre frère et soeur [Destiny] Mer 31 Juil - 21:28

Dernièrement, les gens avaient un peu cessé de médire à mon sujet pour parler sur mon frère, Robyn. Ça m'agaçait de les entendre parler systématiquement de péché. Qu'est-ce qu'ils en savaient ? Ce n'était pas parce qu'un vieil homme que personne n'a jamais vu leur dit qu'il faut être marié pour aimer quelqu'un que ça se passait systématiquement ainsi. Robyn aimait Erika, ça crevait les yeux. C'était normal qu'ils vivent ensemble puisqu'ils s'aimaient. Mais puisque les gens semblaient tellement attachés à cette histoire de péché, j'avais voulu en savoir plus. Je n'étais pas croyante, je m'en foutais complètement, mais je voulais essayer de comprendre le point de vue des villageois. C'était pour ça que j'étais allée voir les Red Riding Hood. Mais tout ça c'était des conneries.

Robyn me répondit alors que s'il voulait épouser Erika, certes c'était parce qu'il l'aimait et qu'il voulait le faire savoir à tout le monde, mais surtout pour protéger son fils. Éviter à Aaron l'appellation de bâtard. J'haussai les épaules. Du vent tout ça, des mots. Aaron n'était pas un bâtard, il avait un père et une mère qui l'aimaient. Je m'apprêtai à répondre à Robyn que les villageois n'étaient qu'un ramassis de vieux bigots, lorsqu'un bruit à l'étage retentit. Je filais immédiatement à l'étage, ne pouvant m'empêcher de sourire tandis que je montai les escaliers. Nous nous étions déchirés pendant des années, enterrant à jamais l'ancienne complicité qui nous liait étant enfants. Et puis, d'un seul coup, tous les retranchements que nous avions mit du temps à construire pour ne plus avoir de points communs, tout s'écroulait. Cette complicité m'avait manquée.

Et puis je redescendis, songeuse. Il m'avait haïe pendant longtemps, me le faisant toujours savoir, jour après jour. Il m'avait détruite intérieurement, anéantissant le moindre sentiment d'amour filial que j'aurais pu développer. Et tout changeait. Tout avait commencé à changer depuis un moment. Je commençai à m'attacher à lui.

Arrivée dans la cuisine je m'arrêtai sur les quelques dernières marches. J'annonçai à Robyn que son père voulait le voir, lui et son petit-fils. Mon frère avait l'air surpris, partagé. Je savais qu'il s'était détourné de son père depuis qu'il avait mit Erika enceinte, qu'il avait sa famille à lui. Mais je savais aussi qu'il avait été très proche de lui et qu'il lui serait impossible de couper totalement les liens qu'ils avaient eus. Il me demanda comment il se portait. Je serrais mon tablier avant de lui souffler ma réponse. « Relativement sobre, ne t'en fais pas. Mais il va mal. Il ne va pas bien du tout. »

Robyn se releva, prenant son fils dans ses bras. Je baissai la tête, laissant mes cheveux me cacher le visage. Je me sentais coupable de l'état dans lequel était le père de Robyn, comme à chaque fois que je m'occupais de lui. Il me demanda alors de l'accompagner. Surprise et aussi un peu effrayée, je relevai la tête et lui lançai un regard perdu. Je ne voulais pas y aller, il me faisait beaucoup trop de peine. Et puis je ne voulais pas culpabiliser encore plus. Mais sans un mot je commençai à monter les escaliers, suivie par mon frère et mon neveu. Nous marquâmes une pause devant la porte de la chambre de notre père et puis je m'effaçai en retrait, laissant mon frère entrer le premier. Il s'avança, portant son fils dans ses bras. Je vis ses mains crispées sur les vêtements d'Aaron. Gardant les yeux baissés j'entrai à leur suite. J'entendis Robyn s'adresser à son père et puis se tourner vers moi. Je gardai résolument les yeux baissés, refusant de croiser le regard de mon frère.

J'entendis alors notre père s'agiter sur son lit. Il tendit une main fatiguée par la maladie vers son fils, lui faisant signe d'approcher. « Robyn... Approche, viens voir ton père... Amaryllis, va chercher une chaise pour Robyn... » Je m'éclipsai en silence, soulagée de pouvoir échapper à ce sentiment de culpabilité qui me tordait le ventre à chaque fois que j'étais en présence de mon père. Je descendis dans la cuisine pour aller chercher une chaise avant de remonter. Robyn s'était approché du lit et avait déposé Aaron à terre. Je m'empressai d'apporter la chaise, la déposant à côté de mon frère avant de battre en retraite, restant toutefois à proximité, au cas où.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






DISCUSSIONS : 692




MessageSujet: Re: Entre frère et soeur [Destiny] Sam 17 Aoû - 16:15


    L'intervention de mon père mit fin à la discussion que nous avions avec ma sœur. Une discussion étonnamment sérieuse et grave. Ce qu'elle avait apprit, ce qu'elle me confiait, tout cela me faisait mal. Je ne voulais pas penser ainsi, ni que les autres pensent cela de notre mère. Sans compter que si cela était vrai, alors Erika et moi serions punis tôt ou tard, parce qu'en termes de péchés, nous étions d'un autre niveau que ma mère... Je me demandais ce qu'elle aurait pensé de cela. Si elle aurait apprécié Erika, comment elle aurait prit le fait que je rencontre Erika, couche avec et la mette enceinte en peu de temps... Mais si elle avait été en vie, ma vie n'aurait sans doute pas été la même. Aucune de nos vies n'aurait été pareil.

    Quand Destiny redescendit, elle me fit savoir que notre père voulait nous voir, Aaron et moi... Et cela fit monter quelques angoisses en moi. Je savais comment était mon père quand il était ivre et je n'avais aucune envie que mon fils assiste à cela. Pas comme nous... Pas comme Harry, Destiny et moi. Alors naturellement, je lui demandais comment il était aujourd'hui. Pas ivre... Mais mal. Je levais un sourcil, un peu étonné.

    « Mal comment ? »

    Mais j'avais peur de la réponse quelque part, alors que je l'engageais dans l'escalier, non sans une boule naissant dans le creux de mon ventre... Je finis par pousser la porte et entrer, sentant la présence de Destiny dans mon dos. Pas vraiment apaisante la présence, Destiny semblait craintive. Elle aurait sans doute préféré être loin d'ici, de cette scène... Elle n'aimait pas Père, mais elle lui était pourtant entièrement dévouée... Étrange paradoxe que celui de ma petite sœur. Il était alité... Quand je pensais au gaillard qu'il avait été et que je le voyais maintenant... Mon cœur se serra. Il semblait si vieux et diminué désormais. Miné par une maladie que je n'avais pas vu arriver et qui risquait fort de l'emporter plus rapidement que je ne le pensais...

    « Destiny, qu'est-ce qu'il a ? »

    Je soufflais à l'intention de ma sœur, alors qu'il me disait d'approcher... Et quand le nom de notre mère franchit ses lèvres, je me raidis. Il prenait Destiny pour maman ? Je lui jetais un regard, mais ne captais pas le sien, soigneusement baissé, alors qu'elle s'éclipsait. J'avalais ma salive, avant de m'approcher du lit, posant Aaron par terre et me penchant vers le visage de mon père. Il semblait totalement épuisé. Éteint.

    « Je suis là, papa. »

    Difficile de masquer mon émotion. Était-ce l'alcool qui l'avait rongé à ce point ? Je n'en avais aucune idée. Je pris sa main, alors qu'un faible sourire éclairait son visage usé.

    « Robyn, mon fils, ça faisait longtemps... Où étais-tu ? »

    Difficile de savoir si il me prenait encore pour un enfant ou... S'il savait que j'avais 20 ans et vivais avec une femme.

    « Avec Erika et Aaron. »

    Aaron qui s'était approché vers le lit, essayant de voir ce qu'il se passait.

_________________

Can't you see that when I find you, I'll find me
CITATION/PAROLE/TEXT ♦ by dream's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






DISCUSSIONS : 1965




MessageSujet: Re: Entre frère et soeur [Destiny] Mer 21 Aoû - 21:42

Je me sentais mal. Assister aux retrouvailles de Robyn et de son père me mettait à l'aise. Je me sentais coupable de l'état de ce père qui avait tant fait défaut à notre famille. Lorsqu'il me demanda d'aller chercher une chaise pour son fils, je m'empressai de quitter la pièce, trop soulagée de pouvoir quitter la pièce. Je me rendis dans la buanderie, l'ancienne chambre réservée à notre mère, son espace à elle. Je n'y mettais jamais les pieds, sauf pour nettoyer, aussi savais-je qu'il y avait une chaise. Je la pris et retournais dans la chambre de Père. Je la déposais près de mon frère et me retirais légèrement, gardant les yeux baissés.

Robyn avait posé son fils à terre, le laissant crapahuter tranquillement dans son coin. Je posai les yeux sur lui pour le surveiller. Je sentis mon cœur se briser en entendant la voix brisée et rauque de cet homme qui aurait dû être mon père. Il était brisé et malade. « Robyn, mon fils, ça faisait longtemps... Où étais-tu ? » Robyn s'approcha de lui et lui répondit. Il était avec Aaron et Erika. Je fermais les yeux, les serrant fort pour m'empêcher de pleurer. Aaron en avait profité pour s'approcher du lit, gazouillant.

L'homme qui était allongé dans le lit ne répondit pas tout de suite. Redoutant sa réaction, je levai les yeux pour le regarder. Il souriait d'un air fatigué mais je pouvais lire dans ses yeux de la joie, quelque chose à laquelle je ne m'y attendais pas. Il tendit la main vers Aaron et, délicatement, la posa sur sa tête, caressant ses cheveux. Il leva les yeux vers son fils, lui souriant. « Tu seras un meilleur père que moi, je le sais. Prends soin d'eux... » Il s'interrompit, pris d'une soudaine violente quinte de toux. Je m'empressai de voler à son chevet afin d'essayer de le soulager. Il toussait de plus en plus ces derniers temps, j'étais vraiment inquiète.

Il s'était muni de son mouchoir, toussant d'une façon atroce, crachant du sang. Inquiète, je fis signe à Robyn d'éloigner Aaron. Je ne savais pas si le mal dont était atteint Père était contagieux, je ne voulais pas mettre en danger le fils de mon frère. J'avais posé à portée de main un bol que je gardais toujours rempli d'une tisane chaude. La tisane était la seule chose, avec la soupe, qui calmait ces violentes quintes de toux. En général je devais ruser pour lui faire boire autre chose de son alcool car il était le plus souvent complètement saoul. Dans ces moments-là, c'était assez dangereux car il n'hésitait pas à me frapper et se débattre. Mais j'avais de la chance, il était doux aujourd'hui.

Lorsqu'il eut bu la quasi totalité de la tisane, il s'endormit quasiment sur le coup, épuisé et terriblement vulnérable. Avec une tendresse qui ne m'était pas coutumière à son égard, je remettais bien les draps sur son corps pour lui éviter d'avoir trop froid, rejetais une mèche de ses cheveux blanchis en arrière avant de fermer les volets et la fenêtre et de me retirer pour m'approcher de Robyn. Il avait reprit son fils dans ses bras, son visage était impassible. Je lui fis signe de quitter la chambre en silence.

Nous nous retrouvâmes dans le couloir, mal à l'aise, l'un en face de l'autre. Je gardai les yeux baissés, me sachant mal à l'aise. Je finis par remettre une mèche de cheveux derrière mon oreille et par lever les yeux pour croiser ceux de mon frère. « Je suis vraiment désolée... Son état est de pire en pire chaque jour... Je me bats pour essayer de le soigner de mon mieux mais il ne veut pas, il... il... — Je papillonnai des cils pour m'éviter de fondre en larmes. — Il sait que tu es parti, que tu as ta famille, une femme et un fils. Je le lui ai dit. Il a mit du temps à s'en souvenir mais à chaque fois il me demande des nouvelles de vous. Il s'en veut, tu sais. »

Je soupirai et entraînai mon frère de nouveau dans la cuisine. Je pouvais voir le ciel se colorer de tons orangés par la fenêtre. La journée était presque finie, Robyn allait devoir rentrer. « Il va mal, tu l'as vu par toi-même. Je suis désolée que tu l'ai vu dans cet état, j'aurais aimé que tu le revois sous un meilleur jour... — Je lui fis un pauvre sourire désolé. J'avais vraiment fait de mon mieux pour le soigner mais je ne pouvais pas faire plus, j'allais devoir demander à Seth de venir. Aaron me fit sortir de mes pensées, bâillant. Je souris. — Tu devrais y aller, ton fils va s'endormir. J'étais vraiment... contente de vous revoir, toi et Aaron. J'aimerais te voir un peu plus souvent... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






DISCUSSIONS : 692




MessageSujet: Re: Entre frère et soeur [Destiny] Sam 24 Aoû - 19:41


    Je dus retenir une brusque envie de pleurer quand papa posa sa main sur Aaron. J'avais connu ses mains plus puissantes, autrefois. Capables de manier des outils lourds... De donner des corrections quand nous n'étions pas assez sages. Mais aujourd'hui, elles étaient décharnées. Pourtant, c'était e la tendresse que je voyais dans ce geste. Un geste qu'il avait eu pour Harry ou pour moi, quand nous étions enfants... Quand j'avais l'âge d'Aaron. Et cette brusque montée de souvenirs manqua me faire pleurer, pourtant, je me contentais de le regarder faire avant que nos regards ne se croisent et qu'il ne me dise que je ferais un meilleur père que moi, me recommandant de prendre soin d'eux. Je ne pouvais pas lui dire qu'il avait tort, qu'il avait été un bon père, c'était faux, mais il avait fait ce qu'il avait pu.

    « Tu as fait ce que tu as pu. Je pense que tu ne t'es pas si mal débrouillé que ça... »

    Je me mordis la lèvre. Cela sonnait comme d'ultimes recommandations avant... avant de tirer sa révérence.

    « Je le ferais. »

    C'était une évidence. Il cessa alors de parler, pour tousser, une mauvaise toux... Je repris Aaron dans mes bras, reculant d'instinct, pas par peur pour moi, mais par peur que cela ne soit dangereux pour mon fils. Et terriblement conscient que cet homme ne verrait sans doute pas le prochain hiver. Il y avait du sang dans le mouchoir qui lui servait à se couvrir la bouche quand il toussait. C'était très mauvais signe. La mort planait dans cette chambre. Je reculais vers la porte, regardant ma sœur exécuter des gestes dont elle avait l'habitude, tant elle les faisait avec rapidité et dextérité et aussi, étonnamment, de la douceur... Alors qu'il l'avait toujours ignorée, rabrouée, maltraitée... Elle était là, aux petits soins, s'assurant de son confort, le soignant.

    Une vision que je n'étais pas prête d'oublier.

    Quand elle eut terminée, elle me fit signe de la suivre loin de la chambre et nous en sortîmes, à mon grand soulagement. Et quand nous fûmes seuls, Destiny rompit le silence, pour me parler de la maladie de notre père. Et également, du fait qu'il s'en voulait. C'était un peu trop tard maintenant, mais je ne lui en voulais pas. Je n'étais pas le plus à plaindre finalement. Comme je le lui avais dit, il avait fait ce qu'il avait pu.

    Nous finîmes dans la cuisine, revenus à notre point de départ.

    « C'est rien... Je n'avais pas conscience qu'il était aussi mal en point... Il ne tiendra plus longtemps, hein ? »

    Je n'avais même pas besoin de réponses, je le savais et tout dans le regard de Destiny le confirmait.

    « Ce n'était pas un si mauvais jour, il n'était pas ivre, il m'a reconnu et a eu des paroles censées... »

    Aaron bailla avant de se pelotonner contre moi, sa tête dans mon cou, signe qu'il fatiguait. Ce que ma sœur remarqua, m'enjoignant de partir, non sans me demander de venir la voir plus souvent.

    « Promis. »

    J'hésitais un instant, avant d'approcher d'elle et d'utiliser ma main libre pour prendre sa nuque et lui embrasser le front.

    « Prends soin de toi Dest'. »

    Je la relâchais, avant de quitter la maison de mon enfance et tous ses souvenirs, bons, mais surtout mauvais, lâche quelque part, de laisser ma sœur porter ce fardeau.


RP TERMINE

_________________

Can't you see that when I find you, I'll find me
CITATION/PAROLE/TEXT ♦ by dream's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur







Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre frère et soeur [Destiny]

Revenir en haut Aller en bas





Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2