Intrigue n°3 — ft. tous les membres



Aller à la page : Précédent  1, 2




DISCUSSIONS : 245




MessageSujet: Re: Intrigue n°3 — ft. tous les membres Mer 4 Avr - 14:55

Les gens arrivaient petit à petit, intrigués, interloqués, concernés. Ils étaient quasiment tous réunis sur le parvis de l'église. Je fixai d'un œil noir ce fameux "Père Salomon". Il fallait être un véritable crétin fini pour m'accuser d'être un Loup-Garou. Et pour accuser les autres aussi. Je savais personnellement que Faith et Shakespeare n'en n'étaient pas, j'en étais pratiquement sûr pour Alexandra et Heaven. Je vis Erwan s'avancer. Il n'allait pas le laisser faire, il allait démontrer que ce pseudo Red Ridding Hood avait faux sur toute la ligne. Certes, Heaven faisait un travail très suspect à ses yeux, on pouvait la confondre avec une sorcière, mais c'était un métier tout à fait légitime.

Je balayai l'assemblée du regard et avisai Annabelle. Je pâlis, me croyait-elle coupable ? Mon dieu, faites que non... Je vis une jeune demoiselle se glisser à côté d'elle, très rapidement suivie par un jeune homme qui lui ressemblait. Je vis également Erika, enceinte jusqu'au cou. Eh bien, les choses étaient sérieuses avec le forgeron, tant mieux pour elle, elle le méritait. Une voix s'éleva mais ne pu parler car elle fut étouffée, je fronçai les sourcils. Comment pourrions-nous chasser cet imposteur de notre village si ceux qui élevaient la voix étaient réprimandés ?

Je n'eus pas le temps d'y réfléchir car une jeune fille leva aussi la voix, se postant à la vue de tous. Je l'identifiai comme étant Alexandra. Elle se lança dans une harangue, se dénudant entièrement. Je fus un peu choqué mais, après tout, elle n'avait pas tort. Le Père Salomon s'énerva, la dénonçant comme étant une créature impie etc. J'entendis alors la voix d'Erika. Elle avait raison, mais, s'il te plaît, fais attention. Je ne voulais pas que ma meilleure amie ne se fasse accuser ! Je vis son forgeron se glisser près d'elle, au moins, il veillait sur elle.
Je sentis une présence près de moi et baissai les yeux. Annabelle était venue me rejoindre. Elle avait posé sa main sur mon épaule et me souriait tristement. Je passai mon bras autours de ses épaules, la serrant contre moi. « Ne t'en fais pas, il ne va rien nous arriver : ce n'est qu'un imbécile. » J'espérai très sincèrement avoir raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






DISCUSSIONS : 150




MessageSujet: Re: Intrigue n°3 — ft. tous les membres Mar 10 Avr - 14:37

Faith ?!

Je retins un ricanement. Ce foutu Salami était d'une débilité manifeste, sans parler de son incompétence flagrante. Il tentait de récupérer les bonnes grâces du roi, c'était tout. La question était de savoir si c'était vraiment efficace.

Je crois qu'on atteint le summum avec Alexa dans la liste. Bon, c'était fait, ce père Salami était était un idiot fini. Seulement si moi, je savais quoi faire pour innocenter Faith, j'avouais aisément rester comme deux ronds de flanc en voyant Alexa se déshabiller totalement av ant de se verser toute la coupe d'eau bénite sur le corps. Un corps que je connaissais par coeur d'ailleurs et qu'elle exposait a tous...J'allais juste la tuer en fait. Pensée primitive qui m'étouffa un instant sans que je ne comprenne vraiment pourquoi, mais je crois que sur le moment, j'aurais été capable de m'approcher, de lui aggripper le bras et de l'entrainer a l'abri de tout ces regards masculins graveleux, admiratifs ou franchement haineux. Et je ne parlais pas des redards féminins. C'était tellement instinctif que cela me fit peur d'une certaine manière et je dûs me faire violence pour rester a ma place, a l'écart du rassemblement.

Enfin, je ne pouvais pas le rester longtemps. Salami s'attaquait a ce qui était...a moi d'une certaine manière. Faith était sous ma protection, alors je fendis la foule, un sourire narquois aux coins des lèvres.

"Incapable un jour, incapable toujours, au nom du Roi."

Fis je tranquillement en attrappant Faith par la nuque, la trainant vers le seuil de l'église pour...Lui fourrer littéralement le visage dans les coquilles d'eau bénite encadrant les portes imposantes, n'ayant cure du père Salami et ces salamèques, passant habilement ses sbires pour atteindre mon but. Si Faith résista, cela ne servit a rien, ma poigne était de velour et de fer mêlée. Lorsque je le redressais, elle dégoulinait littéralement.

"Satisfait ? Ou il faut que je la déshabille aussi ? Encore une fois, votre...Comment dire...Fanatisme vous aveugle mon Père."

Inutile de dire qu'il n'y avait qu'ironie dans mes paroles. Je repoussai Faith parmis les spectateurs, n'ayant cure des murmures, je la repoussais loin de l'église et, surtout, loin du banc des condamnés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






DISCUSSIONS : 134




MessageSujet: Re: Intrigue n°3 — ft. tous les membres Sam 14 Avr - 20:59

    J'aurais du m'en douter, à peine eus-je fini de parler que la cavalerie arrivée déjà. Et les forces de l'ordre avait de sacrés argument. Certes, l'enfant était une magnifique raison de ne plus rien dire, mais en même temps … Parfois je maudissais cette être qui grandissait dans mon ventre, non pas que je ne l'aimais pas, mais dans ce genre de situation… J'aurais tant aimé aider ces personnes, mais Robyn avait raison… Et ça me tuerait de le reconnaitre. Soupirant brusquement je tournais la tête à la recherche d'une réponse, mais rien d'intelligent.

    — Et alors ? Tu vas laisser des innocents prendre gratuitement ?

    Libérant mon bras, je le regardais droit dans les yeux :

    — Si tu ne veux pas qu'il s'en prenne à notre enfant, fais quelque chose ! En le laissant faire c'est tout le monde qui est en danger !

    Je lui en demandais sans aucun doute un peu trop, mais c'était ainsi… S'il voulait que je me taise, il devait faire quelque chose. C'était inadmissible que ce fou s'en prenne ainsi au village, vraiment. Je finis toutefois par reprendre raison et instinctivement je glissais un bras autour d'un de Robyn, me tenant derrière lui, à l'abris dans son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Intrigue n°3 — ft. tous les membres Sam 14 Avr - 21:40

Une diversion. Qui brise la bénédiction de l'eau, aussi. Débrouille-toi, fais comme tu veux, emploie les moyens que tu veux et même les personnes que tu veux (bon, je ne le lui avais pas dit, je ne voulais pas que le secret se répande, mais je n'en pensais pas moins) mais fais-moi une diversion suffisamment importante pour détourner TOUS les regards SANS exception de l'estrade des accusés. Ce n'était pas très compliqué, mais encore fallait-il avoir l'idée, et le courage de l'appliquer. Qu'il fasse ce qu'il veule, tant que ça fonctionnait, je lui avais laissé carte blanche. Et sans la moindre hésitation, il m'avait assuré qu'il savait comment s'y prendre.

Bon. Soit. Je lui avais même laissé le bénéfice du doute, ne lui demandant pas la manœuvre, ce qui de ma part était assez exceptionnel.

Maintenant, je voyais qu'effectivement, on pouvait difficilement faire plus efficace comme diversion. J'étais quelque peu ébahi : s'était-il contenté de faire une entière confiance à Alexandra Hearhood ou lui avait-il carrément demandé de se mettre nue sous les yeux de tout le village ? Quoiqu'il en soit, cette fille avait un cran à toute épreuve, il ne fallait pas en douter une seconde. Seconde que je passai, médusé, regard fixé sur la chute de ses reins sur laquelle j'avais une vue idéale. Oups. Je me donnai une gifle mentale et m'arrachai à la contemplation, plus fascinée qu'admirative - Zoey était toujours bien ancrée dans mon esprit et mon cœur - du corps nu de la jeune fille. L'échange de bague se fit en douceur, tout le monde était fixé sur Alexandra qui de plus masquait idéalement mes mains bougeant discrètement et rapidement. Lâcher l'alliance de ma fiancée sur cet autel du ridicule me brûla tout de même méchamment les doigts.

Et je reportai mon attention sur la scène.

Je manquai m'étouffer en voyant Salomon accuser Alexandra d'être un être impie. Mais bon sang, j'allais lui arracher les yeux, qu'il ait au moins une excuse pour ne pas voir ce qui se passait sous son nez ! Et cette fois, je n'allais pas approuver les mâles des familles de faire taire leur sœur, leur fiancée, ou qui que ce soit. Tandis que Bingley allait noyer la petite mendiante dans les bénitiers qu'il restait à l'intérieur de l'église, je me tournai vers Salomon, en train de s'étouffer de colère, devant sa défaite, ou notre hérésie, je n'en savais rien et je n'en avais cure.

- Impie ? Impie ? Parce qu'elle a révélé son corps devant nous ? Mais la faute à qui ? La vôtre ! C'est de votre faute si une jeune femme pure, innocente et aimée de tous ici a dû se résoudre à un acte si abject ! Je vous ordonne de la lâcher !

Sans attendre sa réponse, je frappai son bras du tranchant de la main le plus fort que je pouvais. Oh, il ne montra pas le plus petit signe de douleur, je devais lui reconnaître ça, mais ce fut suffisant pour libérer Alexandra de sa poigne. Je retirai ma cape et l'enveloppai dedans. Pour peu qu'elle la maintienne devant elle, c'était largement suffisant pour masquer son corps, et l'eau bénite était gelée dans ces bassines de pierre glacée, il fallait bien qu'elle se réchauffe. Je la menai à bas de l'estrade, alors que les bras de ses amies se tendaient vers elle pour la récupérer.

Bingley avait enchaîné son laïus coup sur coup avec le mien et je fus satisfait de voir qu'il entraînait la gamine loin de cette foutue estrade. Deux suspects éliminés, deux.

- Je n'aurais su dire mieux. Fanatisme serait presque trop gentil à votre égard. Maintenant, j'aimerais aller déjeuner, si ça ne vous dérange pas. Pourrait-on en finir avec ces tests ?

Je laissai la dague où elle était, laissant Salomon l'utiliser à sa guise. McCartney et Lewis étaient de grands garçons, ils n'allaient pas chouiner pour une coupure. Il ne restait plus que Heaven et je lui pris la main droite, sans doute un peu plus brutalement que je n'aurais dû, saisissant la bague qui scintilla un instant au soleil. Son éclat me fit mal. Je ne voulais pas la passer au doigt de cette peste ! C'était une alliance. Pour moi, c'était quelque chose de fort, même si Zoey ne voulait pas se marier et ne le ferait que pour les apparences. Je regardai Heaven droit dans les yeux en lui passant l'anneau autour du doigt.

Comprends que c'est moi qui t'ai sauvé la vie. Et par un geste qui me coûte bien plus qu'une simple alliance d'or blanc.
Revenir en haut Aller en bas







DISCUSSIONS : 692




MessageSujet: Re: Intrigue n°3 — ft. tous les membres Sam 14 Avr - 22:13

Voilà, parfait Alexa se mettait nue devant tout le monde, attirant ainsi l'attention sur elle. Si je regardais aussi, cela ne dura qu'une fraction de seconde, avant que je ne détourne le regard, gêné. Il y avait Erika à côté de moi quand même, un peu de tenue et je ne désirais personne d'autre qu'elle. Du coin de l'oeil, je vis Erwan, le chef des RRH trafiquer je ne sais quoi avec le réceptacle contenant les bagues et regardai, interdit, et surtout, la tête pleine de questions.

Erika se révolta alors contre le prêtre, puis contre moi et je demeurais coi devant ses arguments. Quoi ? Que je fasse quelque chose ? mais elle était malade ou quoi ? je n'avais pas envie de finir sur la potence ou la tête tranchée, merci bien! Si encore, on pouvait raisonner les fanatiques, mais au vu de sa réaction concernant Alexa, j'en doutais fort!

Je ne répondis rien à Erika sur le moment, serrant les mâchoires de colère et cela dut se voir dans mon regard d'ailleurs. Déjà, l'un des envoyés du roi se saisissait de la petite voleuse et la noyait dans le bénitier, alors qu'Alexa s'était déjà sauvée, prouvant qu'elle n'était pas une louve. Pas plus que Faith. Dommage tiens. Chris la soustraya alors au jugement de Salomon... Deux sur cinq...

La suivante fut Heaven. Erwan se rebellait également, preuve que tout n'était pas perdu. Il passa l'anneau autour du doigt de Heaven et rien ne se passa. Un anneau simple, qui ne m'était pas inconnu. J'en avais déjà forgé des comme ça. En argent, en or, en or blanc et... Je retins soudain mon souffle, avant de jeter un regard interloqué à Erwan. Un anneau d'or blanc contre un anneau d'argent... Se pourrait-il que c'était ça qu'il fabriquait pendant qu'Alexa attirait tous les regards ? Une substitution pour sauver les loups présumés ? et dans ce cas, qui était loup et qui ne l'était pas ? Où était la vérité ? l'eau était-elle seulement bénite ? Heaven était elle un loup garou ?

Beaucoup trop de questions et je n'avais pas envie de faire condamner des innocents, mais Erwan ne payait rien pour attendre et je me penchai vers Erika pour lui murmurer :

- Tranquillise-toi, la situation est sous contrôle, personne ne sera dévoilé comme loup aujourd'hui... Il semblerait que le Père Salomon soit berné par certains d'entre nous. Je t'expliquerais plus tard.

Juste un chuchotement que personne ne devait entendre et Erika devait tendre l'oreille.

[Vu avec Erwan pour que Robyn voit l'échange, c'est d'ailleurs le seul à l'avoir décelé Wink]
_________________

Can't you see that when I find you, I'll find me
CITATION/PAROLE/TEXT ♦ by dream's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






DISCUSSIONS : 177




MessageSujet: Re: Intrigue n°3 — ft. tous les membres Sam 14 Avr - 22:42

"Seth..."

Juste un soupir tenu alors que mon fiancé m'aggripait. Il ne pouvait rien faire, il le savait. Si jamais j'étais...condamnée, il serait le suivant si il me montrait trop d'attachement. Les âmes idiotes étaient ainsi, j'étais coupable, il l'était tout autant de vouloir m'épouser. Il devrait me repousser clairement devant tout le monde si il voulait être tranquille, si Abbie devait rester en sécurité. Je m'inquiétais pour mon frère, qu'adviendrait il de lui ? Oh mon Dieu ! Qu'avais je donc fait au ciel ? J'étais la seule a ne pas errer autour du village les nuits de pleine lune. La seule que l'on ne pouvait pas voir ni entendre et pourtant...J'étais seule devant un juge fanatique !

Je sursautai lorsqu'Alexa haussa la voix, suivit d'Erika avant que la fille Hearwood ne s'avance face au prêtre. J'aurais voulu la retenir ! Il était dangereux de provoquer un fanatique...et le reste me fit ouvrir la bouche de stupéfaction. Alexa se déshabillant sans pudeur aucune, devant nous tous, s'aspergeant d'eau bénite, figeant l'assistance entre admiration, répulsion et jalousie.

"Seth, tu dois penser a Abbie."

Murmurais je doucement en reprenant mes esprits devant l'éclat dévastateur d'Alexa. On pouvait dire que cela était éfficace mais cela ne chassait pas ma peur, ni même ma terreur. Pourtant, quelque part, j'étais résignée. Si il y avait bien un loup dans cette assemblée, c'était moi.

On me bouscula légèrement et, surprise, je suivis des yeux la progression féline d'un homme que tous savaient de passage, sous sa poigne, une petite silhouette que je connaissais bien. Par Dieu ! Faith aussi ! Trop perdue, je n'y avais pas fait attention et je portai ma main a ma bouche. C'était un cauchemar, un véritable cauchemar ! L'homme eut tôt fait de prouver l'innocence de l'enfant, la noyant presque avant de l'emmener plus loin. Alexa innocentée, Faith innocentée...Il ne restait que moi et deux hommes...J'arrachais mes doigts de ceux de Seth, m'éloignant encore une fois avant de me retrouver nez à nez avec Erwan.

Je plongeais dans ses yeux bleus, des iris qui cherchaient a me dire quelque chose. Quelque chose que je n'arrivais pas vraiment a saisir, du moins pas sur le moment. Ce ne fut que lorsqu'il se saisit de ma main et que, sous mes yeux, il exhiba une bague d'argent que je compris. Il allait tout simplement me dénoncer...Non ? Non. C'était idiot, il n'y avait pas d'intérêt alors quoi ? Je faillis lui crier d'arrêter en suivant des yeux l'anneau simple qui s'approchait de ma peau. Non, non non ! Mais...Rien...Rien ne se passa. L'anneau glissa a mon doigt, sans brulure, sans...Je battis des paupières...Avant de serrer les dents devant la vague de soulagement qui me terrassa, résistant au vertige qui me menaçait. Je regardai longuement Seth, une étincelle dans les yeux. Juste de l'espoir. Puis, je me tournai vers le père Salomon, leva la main bien haute que tous la voit, elle et l'anneau qui l'ornait. Cela valait bien plus que des mots.

Puis, lentement, je la retirai, la serrant dans ma paume avant de prendre la main d'Erwan, de l'ouvrir et de l'y reposer. Je tremblai. Mes jambes semblaient de coton. Prenant ma jupe dans mes mains, pour les empêcher de trembler, je tournai soudainement le dos a Erwan, aux prêtres, non sans un regard pour le RRH. Un regard perçant qu'il ne pouvait pas véritablement interpréter. Levant le menton, je revins a ma place, celle qui se trouvait en permanence aux côtés de Seth...Lui seul pouvait voir ce qui m'agitait. Le soulagement, la peur encore, l'envie démentielle de fuir et la force qu'il me fallait pour ne pas céder a cette tempête d'émotion...Je tendis la main vers lui...Prête a me briser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






DISCUSSIONS : 151




MessageSujet: Re: Intrigue n°3 — ft. tous les membres Dim 15 Avr - 12:41

Pour la première fois depuis bien longtemps, je me sentais totalement impuissant. La situation semblait m'échapper, filer entre mes doigts. Je ne pouvais rien faire pour innocenter Heaven et je me sentais totalement acculé, pris au piège. Elle n'était pas la seule condamnée, mais je ne savais pas si les autres étaient effectivement des loups garous. Dans son cas, cela ne faisait aucun doute et je ne savais pas comment elle allait passer l'épreuve de l'eau bénite et de l'argent... Même si elle ne montrait aucun signe de douleur, sa peau brûlée la trahirait.

Mon estomac se souleva à l'idée de Heaven morte... pendue ou décapitée. Etais-je condamné à ne connaître que des histoires d'amour tragiques ?

Mais, contre toute attente, il y eut du mouvement. des vois féminines s'élevèrent contre le prêtre, de même qu'Alexandra qui monta sur l'estrade, à la vue de tous et exposa son superbe corps nu, se renversant l'eau bénite dessus... Détruisant ainsi l'un des ingrédients visant à prouver qu était loup garou et qui ne l'était pas. Une lueur d'espoir s'alluma dans mon cœur à cette initiative.

Et si tout n'était pas perdu finalement ? Le Père Salomon s'étranglait de cette hérésie, mais le mal était fait et la jeune femme absolument pas coupable du crime dont on l'accusait. Un des envoyés du roi se fit entendre également, trainant soudainement Faith la petite voleuse, avant de la noyer à moitié pour prouver qu'elle n'était pas non plus une louve.

Alexandra comme Faith étaient innocentées. De façon controversée par la méthode, mais efficace.

Il restait deux hommes et Heaven.

C'est là qu'Erwan prit la parole, avant de récupérer Heaven sous mon regard horrifié. il n'allait pas la vendre quand même ? Je lui jetai un regard assassin. Zoey allait tomber... Tant pis si elle était innocente, elle était une louve et je ne laisserais pas Heaven périr seule. Erwan ne se doutait-il ps que je savais leur secret ? je tentai bien de lui faire comprendre... mais en vain. Je fis un mouvement en avant pour récupérer la jeune femme, mais une main se saisit de mon épaule fermement et je vis Sixte qui me retenait.

Pense à Abbie...

J'y pensais, mais je ne pouvais me résoudre à laisser Heaven mourir... Avec horreur, je vis l'anneau passer autour de son doigt. Avant de rester interdit alors que rien ne se passait. Comme elle sans doute, bien qu'elle n'en montra rien, se contenant de montrer l'anneau à Salomon. Elle le retira et le donna à Erwan, avant de me rejoindre. Je la pris contre moi, ne comprenant pas d'où venait ce miracle... Sinon qu'Erwan devait être responsable de ce phénomène. Je devrais tirer cela au clair plus tard, mais pour le moment, je m'en fichais. J’accueillis Heaven dans mes bras, avant de l'embrasser, intensément soulagé.

- C'est fini.

Oui, c'était fini. Alexa... Faith... Heaven... innocentées devant tous. Salomon serait lynché s'il n'en tenait pas compte. Restaient les hommes. Mais ce n'était plus mon problème. Je l'emmenai loin de tout ce cirque, avant que quelqu'un ne s'aperçoive de la supercherie.

[Heaven et Seth quittent l'event =)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Intrigue n°3 — ft. tous les membres Dim 15 Avr - 14:02

    Annabelle se glissa vers Lewis qui passa autour de ses épaules et la serrant contre lui. Il tenta de réconforter la jeune femme qui sentit tout de même de la crainte dans la voix de son cher et tendre.

    « Il peu rien t'arriver car, tu es innocent. »

    La foule était loin d'être calmé au contraire, on attrapa l'une des accusée et la traina dans l'église pour l'asperger d'eau bénite. Les voix continuaient de s'élever. La jeune femme nu fut relâcher par l'intervention d'un homme au courage exemplaire, il prit la cape et la couvrit des regards gênées ou de prédateurs des villageois. Au fur et à mesure, on innocentés les accusés. Annabelle resserra son étreinte. Les femmes étaient donc innocentés mais, rester encore Lewis et le dénommé Shakespeare. Annabelle sentant les regards tournés vers le RRH et elle se détacha de l'étreinte de Lewis. Il était rare que le rossignol se fasse remarquer mais, cette fois-là, Anna passa outre sa timidité et son gêne. Elle jeta un regard méprisant vers le père Salomon et prit la parole.

    « Vous osez accuser Lewis alors qu'il est lui-même censé chasser les Loups-garous. Franchement c'est ridicule ! Comment pourrait-il être l'un des leurs alors qu'il sert dans la même confrérie que vous. »

    La jeune femme se tourna vers Lewis et à la surprise de tout le monde déposa un baiser sur les lèvres du jeune RRH et les lâcha pour lui prendre les mains et lui insuffla un peu de son courage si soudain et inattendu.

    «Prouve-leur que tu es innocent. »

    La jeune sœur de Peter se détacha de Lewis et regarda les réactions de la foule.
Revenir en haut Aller en bas







DISCUSSIONS : 245




MessageSujet: Re: Intrigue n°3 — ft. tous les membres Dim 15 Avr - 14:49

Mon regard était toujours posé sur l'assemblée et sur le "Père Salomon". Il semblait vraiment convaincu d'avoir raison... L'imbécile. Je un jeune homme, Chris Bingley, arrivé au début de l'année, s'approcher de Faith. Il l'attrapa par la nuque et la noya dans un des bénitiers. Elle n'était pas une louve, elle était innocente et il venait de le prouver. Il la repoussa dans l'assemblée, l'air passablement irrité. Une de moins. Je vis Erwan s'avancer à son tour, couvrir Alexandra. Deux d'innocentées. Puis il se tourna vers Heaven, accusée elle aussi. Il lui passa la bague d'argent au toi et... rien. Elle était innocente. Trois. Erwan tourna le dos, Heaven se fondit dans l'assemblée et disparut. Il ne restait que Shakespeare et moi. Je n'étais pas coupable, il pouvait faire ce qu'il voulait, je ne risquai rien. Du coin de l'oeil je le vis fulminer dans son coin. Qu'espérait-il ? coincer des Loups-Garous ? même nous, Red Ridding Hood, nous n'y arrivions pas.

« Il peut rien t'arriver car, tu es innocent. » Je serrai Annabelle contre moi. Elle avait raison, je le savais. Alors pourquoi m'inquiétai-je ? Je posai mes yeux bleus sur le Père Salomon, sentant de la colère sourde en moi. Qu'attendait-il pour renoncer ? Il était voué à l'échec, ne le voyait-il pas ? Au fur et à mesure qu'on innocentait les femmes, Annabelle se serrait contre moi. Enfin, il ne restait plus que moi et Shakespeare. Je lui jetai un bref coup d'œil. Il avait l'air confiant, presque amusé. Je sentis les regards de la foule se poser sur moi. C'était à mon tour. À mon tour d'être innocenté, de prouver que je n'étais pas un de ces Loups-Garous. Annabelle s'écarta de moi. Elle était timide, n'aimait pas se sentir le centre de l'attention. Je la comprenais. Sauf que, à ma plus grande surprise, elle s'avança, face à la foule, les yeux rivés sur le Père Salomon, et prit la parole. « Vous osez accuser Lewis alors qu'il est lui-même censé chasser les Loups-garous. Franchement c'est ridicule ! Comment pourrait-il être l'un des leurs alors qu'il sert dans la même confrérie que vous ? »

J'étais stupéfait, incapable de faire quoi que ce soit. Annabelle, mon timide rossignol, osait surmonter sa timidité pour me sauver ? C'était une magnifique preuve d'amour à mes yeux. Elle se tourna vers moi et m'embrassa. Furtivement mais suffisamment longtemps pour que tout le monde puisse le voir. Elle me prit les mains et me souffla quelques mots. « Prouve-leur que tu es innocent. » Je souris doucement, lâchai ses mains et m'avançai vers la foule. Je dégainai mon épée, Excalibur, et en présentai la lame à tous.

« Cette épée possède une lame forgée à partir d'un alliage d'acier inoxydable et d'électrum. Elle comporte 80% d'argent. Cette épée a été forgée par Harry Blacksmith, votre forgeron, il peut gager de mon innocence. Mais, puisqu'il vous faut une preuve maintenant, la voici... » Sans le moindre tressaillement, je refermai ma main gauche sur la lame et tirai lentement mon épée. Le fil tranchant m'entailla la paume et les doigts. Lorsque je rouvris la main, ma lame était rougeoyante, ma paume ensanglantée. Je levai bien haut la main. « Voyez. » Sans rien ajouter d'autre, je rengainai, attrapais Annabelle par la main et fendis la foule. C'était fini. J'étais libre.

[fini pour Annabelle et Lewis (:]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






DISCUSSIONS : 48




MessageSujet: Re: Intrigue n°3 — ft. tous les membres Dim 15 Avr - 15:33

La situation lui échappait. Les villageois se rebiffaient, des voix s'élevaient contre lui. Il paniquait intérieurement. Extérieurement, il restait impassible. Un à un ses suspects furent innocentés. D'abord la petite voleuse. Un homme arriva, la noya dans un des bénitiers et l'emmena avec lui. Salomon n'avait même pas pu lire ses chefs d'accusations envers elle. Péché, hérésie, violation de la loi divine, insolence envers l'autorité royale et divine... la liste était longue. Sa place n'était pas dans ce village mais sur un bûcher.
La deuxième à être innocentée fut la fille d'éleveur. L'impie. Le "chef" des Red Riding Hood du village s'avança, couvrant la créature de sa cape, la soustrayant au regard de Dieu. Salomon ne broncha pas. Là encore, les chefs d'accusation retenus contre elle étaient nombreux. Hérésie, tentation, pour ne citer que les plus graves. Sa place n'était pas non plus dans une maison de ce village mais sur le bûcher.
La troisième innocentée fut la sorcière. Dickinson n'avait pas fini de jouer les "preux chevaliers" car il se saisit de la bague d'argent et, la mettant bien en évidence, la passa au doigt de la sorcière. Salomon retint son souffle. S'il y en avait une qui méritait le bûcher, c'était elle plus que tous. Sa famille n'était qu'une lignée de sorciers, sorcières. Elle était non seulement coupable d’exercer de la magie noire mais également coupable de complicité avec les Loups-Garous. Ajoutant à cela les chefs d'accusations communs tels que l'hérésie et le péché... Elle devait périr sur le bûcher. Néanmoins, Salomon resta digne, la regardant se fondre dans la foule pour disparaître à jamais de sa vie.
Il restait toujours les deux hommes : le Red Riding Hood et... un mince sourire victorieux se dessina sur ses lèvres. Shakespeare Jillian McCartney. Il le tenait. Cette fois-ci, il ne pouvait lui échapper.

Cette victoire le regonfla d’orgueil. Il se redressa de toute sa hauteur, prêt à faire un pas en avant, à dévoiler la véritable nature de cet homme. Il était prêt à accomplir sa mission ultime, à achever l'œuvre de sa vie. On le coupa dans son élan. Une misérable fileuse de laine s'avança à son tour, haranguant de nouveau la foule, l'accusant de mensonge. Il commençait à en avoir assez de ce village. Village de luxure, de péché, il n'avait qu'une hâte : accomplir sa mission et partir. La fileuse de laine protégeait le Red Riding Hood qui, suivant son exemple, s'innocenta tout seul. Il s'entailla la main avec sa propre épée et disparut à son tour. Tous, un à un, ils avaient disparus de sa vie, ils n'existaient plus pour lui. Seul comptait Shakespeare. Il la tenait son heure de gloire.

Il s'avança enfin, reprenant sa place sur le devant de la scène. D'un geste théâtral, il désigna son ennemi juré. Il luttait contre l'irrésistible envie d'éclater de rire. « Vous tenez tous à sauver vos misérables petites vies. Vous tenez tous à préserver la peur, la menace qui vous guette. Soit. Je vous mettrai en garde. Je vous protégerai du plus grand des mal : le mensonge. Cet homme qui est venu à vous, qui s'est installé parmi vous, qui s'est présenté comme n'étant qu'un simple messager, issu d'une basse lignée, cet homme est un menteur. » Il marqua une pause. Lourde de sens. Il le tenait, il ne pouvait plus s'enfuir, s'en sortir par une pirouette. Voilà bien trop longtemps qu'il rêvait de cette revanche, de sa victoire. Qu'ils aillent pourrir en enfer ces misérables villageois, ils n'avaient été qu'un moyen, un prétexte, des pions dans son jeu. Il allait en finir. Il avait sacrifié tous ses pions, maintenant il allait pouvoir clamer haut est fort la vérité. Échec et maths.

« Montre toi ! Montre toi tel que tu es réellement, ne te cache pas, cesse de fuir ! Cet homme que vous croyez être votre ami, votre seul et unique amour, cet homme est le fils du roi. L'héritier du trône. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






DISCUSSIONS : 150




MessageSujet: Re: Intrigue n°3 — ft. tous les membres Dim 15 Avr - 16:31

Bon alors là, on atteignait le summum du ridicule ! Ce n'était pas possible que Salami soit arrivé a ce poste ! Le roi avait de la merde dans les yeux ou quoi ? Un a un, les suspects furent innocenté et il ne restait plus que Shake. Alexa était couverte mais cela ne m'empêchait pas de bouilloner intérieurement, serrant surement le bras de Faith un peu trop fort. Non mais...Ce n'était pas permis une telle imbécilité !

Et Salami croyait vraiment qu'on allait le croire ? Après qu'il ai fait montre d'une telle incapacité ? C'était se leurer mais au cas où...

J'explosais de rire. Si fort et si franchement que plusieurs regards se tournèrent vers moi. Je lâchais Faith avant de m'avancer devant tous, le rire encore dans la voix. Je m'approchais de Shake, parodiant une magnifique révérence...

"Mon Seigneur ! Mon Prince ! Par Dieu ! Que faites vous en place et lieu de ce village alors que le confort d'un palais sied mieux a votre fessier princier ?"

je pris un air contrit, modulant mes effets avec une maestria sans égal. Etre espion, c'était aussi être comédien et j'excellais dans ce domaine, surtout dans l'ironie en cet instant. Et après tout, nous étions sensés être de jeunes comédiens cherchant gloire et fortune non ?

"Abandonner votre confort pour le bien être de villageois a peine lettrés - J'entendis quelques grognements mais je n'y pris pas garde continuant - Quelle dévotion ! Quelle abnégation ! Je ne peux que rester coi devant tant de noblesse!"

J'effectuais une dernière réverence parodiée avant de me tourner vers Salami. il commençait sérieusement a me courir lui.

"Donc, si nous comprenons bien, après nous avoir fait croire que la sorcière, la gosse, un RRH étaient des loups, ou tenté de faire croire...Vous voulez a présent nous faire gober que lui, c'est un Prince ?! Dites, le village est peut être perdu au fin fond des bois, mais c'est prendre tout ces habitants pour des demeurés non ? Que viendrait faire un Prince de sang ici ? Il viendrait dormir dans la paille ? Gouté a des plats grossiers alors qu'il bénéficie du meilleur rafinement a Londres ?"

Je me tournais vers la foule, levant les bras avec un amusement théatral.

"Et vous ? Pensez vous voir un prince ?"

il y eu quelques murmures et tout les regards convergèrent vers Shake. A toi de te débrouiller et fais le bien Shake, histoire que je ne risque pas la potence pour rien tu vois ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Summer's Wolf

DISCUSSIONS : 210




MessageSujet: Re: Intrigue n°3 — ft. tous les membres Lun 16 Avr - 16:19

J'aurais dût me douter que Grace ne serait pas la seule a s'insurger des accusations du Père. Je reconnu Alexa, relevant le menton pour défier, je jetai un coup d'oeil intrigué a Vittoria, secrètement heureux qu'elle ai abondé en mon sens lorsque ma soeur avait fait sa rebelle avant de retenir subitement ma respiration tandis qu'Alexa se mettait nue, s'aspergeant d'eau bénite sans complexe. Bon, en toute honnêteté, elle était superbe, un corps parfait mais qui n'éveillaut pas en moi le quart de ce que savait réveiller le corps de ma soeur. Mais je restai un homme malgré tout. Cependant, je détournai assez rapidement les yeux, rencontrant celui de ma soeur par la même occasion.

J'eus un sourire en coin, sachant exactement a quoi elle pensait avant d'effleurer discrètement la chute de ses reins d'une main audacieuse. Arrogant jusqu'au bout, mais aussi vite, mon attention fut attirée par un homme qui fendit la foule, trainant derrière lui la petite Faith, mendiante de son état et bénéficiaire de la générosité et la compassion de ma soeur. Je haussai les sourcils en le voyant esquiver les gardes pour plonger le visage de la gamine dans un bénitier, provoquant le prêtre avec justesse. Tandis que le chef des RRH récupèrait Alexa, la couvrant et la poussant vers nous. Grace la reçu, s'inquiétant d'elle avec Vittoria avant de l'inclure entre nous, me faisant marmonner en silence.

Alexa et Faith éliminée, il ne restait plus que l'herboriste. Une femme discrète, belle mais terriblement discrète, un peu trop. Comme sa mère, on la soupçonnait de sorcellerie et cela, Salomon ne le s'y trompa pas. Puis, le chef des RRH se manifesta de nouveau, glissant un anneau d'argent a son doigt, Main qu'elle leva très haut et je n'y voyais aucune blessure, aucune brulûre. Bon, j'en avais assez vu, ce n'était qu'une vaste supercherie, rien de plus !

Je me penchai a l'oreille de ma soeur.

"On s'en va."

Puis, je levai les yeux sur son amie.

"Venez avec nous Lady Kane, je pense qu'il est temps de quitter cette vaste fumisterie."

Puis, je regardai Alexa, tremblante sous la cape. Le temps n'était pas propice a se promener nue, notons le.

"Toi aussi Alexa, on va te raccompagner chez toi avant que tu n'attrappe froid."

Doucement, je fis avancer les trois femmes devant moi, jetant un coup d'oeil ironique au Prêtre, m'assurant qu'il ne ferait rien de stupide contre nous puis, je conduisis les femmes dehors. Enfin...Nous pouvions respirer !

[ Fini pour Alexa - Jaimie -Grace - Vittoria]

_________________
She could be a Statue of Liberty
She could be a Joan of Arc
But he’s scared of the light inside of her
So he keeps her in the dark


Pearl-Perry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






DISCUSSIONS : 158




MessageSujet: Re: Intrigue n°3 — ft. tous les membres Ven 20 Avr - 7:52

Il y avait des personnes qui malheureusement n’étaient plus très bien placé dans mon cœur. Le cas de Jack par exemple. J’avais du jouer le jeu et au final, j’avais gentiment été châtié sans en avoir été informé. Autant dire que j’avais du ruser pour m’en sortir. Alors le sentir se glisser dans mon dos et jouer au gentil informateur, j’aurais pu m’en passer.

Il devait savoir que je n’étais plus d’humeur à discuter, et pourtant il resta attendant sans aucun doute une réponse.

« La situation est sous contrôle depuis l’annonce, mais merci de te réveillé. »

Bon, elle n’était pas entièrement sous contrôle, mais avec Erwan aux commandes, il y avait peu de chance pour que cela foire. Je vis alors Seth commencer à perdre son calme, et là, je devais intervenir.

« Ravis de t’avoir servis de bonne action, sur ce j’ai à faire. »

Glissant vers Seth, je l’arrêtais à temps. Empêchant qu’il ne fasse foirer un plan inconnu. Finalement, Heaven fut innocenter, Seth et elle partir et je me retrouvais donc seul à observer Salomon craquer sa tunique. Shake, un prince, mais bien sur. Son ami prit sa défense et cette fois-ci, je ne pus retenir une remarque.

« Possible, mais dans se cas nous vivons dans un village de prince et princesse mon altesse. »

Ok, j’avais parlé, mais j’avais surtout fait en sorte que personne ne sache qui avait parlé. Je n’étais pas fou à se point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Intrigue n°3 — ft. tous les membres Sam 28 Avr - 15:03

Je ne compris absolument pas tout ce qui se passa sous mes yeux, à vrai dire. Je restai totalement bouche bée devant Alexandra dégrafant sa robe et se renversant l'eau bénite sur elle - encore que ce n'était pas ce dernier détail qui me choquât le plus - je restai totalement médusée devant les cris du public bien prompts à nous défendre - pas un ne criait en ma direction ou vers celle de Heaven Christobald, alors que nous étions les deux plus susceptibles d'être victimes de cette accusation, vraie ou fausse - je restai totalement médusée devant la façon dont, un à un, les suspects étaient écartés de cette estrade de la honte.

Je fus aussi totalement suffoquée - et c'est le cas de le dire - quand Chris fendit la foule jusqu'à moi et me traîna vers les bénitiers qui restaient encore à l'entrée de l'église, flanquant la porte. Aurais-je voulu résister que cela n'aurait servi à rien, et j'eus la sagesse de me laisser faire afin d'atténuer la souffrance. Il cherchait plus à être rapide que brutal mais sa main tiraillait quand même méchamment mes mèches ébène entremêlées. Après, depuis le temps que je suivais son apprentissage... J'en avais connu de bien pires.

Une fois, deux fois, trois fois ? Je ne sus trop combien de fois il me maintint la tête sous l'eau, alors que, soufflée par la surprise, je crachais et inspirais brutalement. L'eau ruisselant de mon visage et de mes cheveux était gelée, et j'avais la gorge qui me brûlait un peu, mais rien de bien grave ; de l'eau, ça séchait, et d'ici deux minutes, la douleur serait passée, je le savais. En réalité, malgré mon air pitoyable, je me sentais prête à exploser de bonheur.

Chris ne me laissait pas. Chris avait même le front de se servir de moi pour clouer le bec à Salomon. Et je m'en foutais qu'il ne s'occupe de moi que pour me noyer, la méthode importait peu, tant qu'il me montrait qu'il ne me lâcherait pas au premier obstacle. Aussi menteur qu'il soit, envers tout le monde et moi la première qui ne savais toujours pas d'où il venait, ni pourquoi il était à Daggerhorn, il était pourtant la personne la plus honnête qui ait jamais été envers moi.

Et il me sauvait, m'entraînant au bas de l'estrade, loin de l'église, me soustrayant aux regards du public, de Salomon, et du chef des Red Riding Hood. J'étais en sécurité désormais, du moins autant que je pouvais l'être avec ma réputation.

Je croyais que cela allait se finir comme ça. Je croyais que tout le monde serait innocenté, le père Salomon ridiculisé, et que tout redeviendrait comme avant. Jusqu'à ce que le vieux prêtre nous balance à la tête une vérité frappante, accusant Shakespeare McCartney de...

Bien sûr que c'était ridicule, bien sûr qu'il n'avait aucune crédibilité, et l'éclat de rire de Chris ne semblait nullement déplacé. Mon regard se darda sur lui. Oh, il pouvait rire, moi je savais ce qu'il en était.

Je savais que Salomon disait la vérité.

Ce qui faisait de moi l'apprentie du... quoi ? Meilleur ami ? Écuyer ? Valet ? L'apprentie de l'homme le plus proche qui soit du prince héritier d'Angleterre.

L'insignifiante petite mendiante que j'étais prenait une toute autre dimension, brusquement.
Revenir en haut Aller en bas







avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Intrigue n°3 — ft. tous les membres Lun 30 Avr - 16:33

Tous avaient été innocentés. Tous. Mon sourire ne montrait que le dédain que je porte à cet homme qui paniquait sans rien en laisser paraitre. Il était cuit, fini. Il avait voulu remonter dans l'estime du roi, mais il venait de s'enfoncer encore plus. Parfois, je me demandais comment est-ce que cela pouvait être dans sa tête... Alors que tous se détournaient de son attention, il me montra du doigt. Qu'allait-il dire cette fois ? Il me traita de menteur, mais qui l'était le plus de nous deux ? Le silence revint et les habitants de Daggerhorn semblèrent porter leur regard sur moi. Il est vrai que des accusés, j'avais été le seul à ne rien faire pour m'innocenter. « Montre toi ! Montre toi tel que tu es réellement, ne te cache pas, cesse de fuir ! Cet homme que vous croyez être votre ami, votre seul et unique amour, cet homme est le fils du roi. L'héritier du trône » Comment avait-il su ? Mon sourire ne disparut pas, le déguisement et la comédie étant des spécialités dans le métier d'espion. Personne n'était au courant... Le roi en avait-il parlé à quelqu'un qui aurait vendu l'information à Salomon ? Chris prit la parole après un rire, me laissa une minute pour analyser la situation pendant qu'il attirait l'attention sur lui. Son jeu était amusant, et ne faisait que ridiculiser notre Prêtre favori. Je finis par le rejoindre et croisais les bras. « Ai-je l'air d'un Prince ? Si oui, j'en suis grandement flatté ! » Je n'eus même pas le temps de terminer qu'il passa sa main dans ma poche pour en arracher ma chevalière, celle que j'utilisais pour envoyer des courriers à mon royal père. « Et ceci, qu'est-ce que c'est ?! »« Je... J'ai un passé de voleur... Ne vous en faites pas, je ne vous ai rien pris. Ce temps est révolu. J'ai volé cette bague dans une taverne, à un noble qui avait un peu trop bu »« Il porte le sceau royal ! »« Je ne suis pas dans la tête de l'homme à qui je l'ai prise, comment savoir pourquoi lui l'avait avec lui ?! »« Si vous étiez voleur, pourquoi ne pas l'avoir vendu ? »« J'ai pensé que si je me faisais un jour arrêté, ça pourrait m'être utile »« Pourquoi toujours la garder avec vous ? » Je ris un peu, marquant une pause dans notre enchaînement de répliques. « J'ai déjà répondu à cette question. Réfléchissez... » Toute personne au courant de mon statut de bâtard comprendrait mon regard. Arrogant. Je reprenais ma chevalière et la remettais dans ma poche pendant que Salomon cherchait quoi me répondre. « Je crois que nous avons tous été innocentés ».
Revenir en haut Aller en bas







avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Intrigue n°3 — ft. tous les membres Ven 4 Mai - 13:27

Ça me fatiguait. Vraiment. J'en avais assez de son charabia, j'en avais assez de son fanatisme, j'en avais assez de ses mises en scène. Lewis s'innocenta seul, de même qu'avait fait la petite Hearhood. Il ne restait que McCartney dont personne ne s'occupait, même pas l'acolyte avec lequel il était arrivé, et la lueur de victoire, mais surtout de farouche haine qui brilla dans le regard de l'abruti lorsqu'il se tourna vers le dernier accusé me frappa. Était-ce une plaisanterie ? Est-ce que ces deux-là se connaissaient ? N'avait-il bouleversé la vie de tout un village que pour une vengeance dont nous n'avions que faire ? Je n'en revenais pas - et pourtant, il me semblait bien que c'était le genre de choses dont il était capable. Mais comment comptait-il détruire McCartney alors que je savais pertinemment qu'il n'était pas un loup ?

Ah oui, quand même. Dites, le fanatisme ça va cinq minutes mais au bout d'un moment faut savoir s'arrêter quand même. Je regardais la scène en croisant les bras, me retenant à peine de lever les yeux au ciel. Je n'avais même plus envie d'intervenir - en fait, je n'avais qu'une envie, m'en aller vivre ma vie pendant qu'il continuait tout seul son petit carnaval. Les hurlements de la foule, toutefois, me forcèrent à m'intéresser de nouveau à la situation.

- C'est ridicule !

- Il a bouleversé notre vie et pour quoi ? Pour accuser des innocents !

- C'est lui, le menteur !

Les voix s'élevaient, non pas rarissimes comme au début du procès, mais de moins en moins isolées. La rumeur enfla et les phrases devinrent un cri unanime contre Salomon. Je n'avais pas le choix devant une telle réaction et l'expression visiblement déboussolée du prêtre m'énerva suffisamment pour parvenir à me convaincre de faire ce que finalement, je ferais avec le plus grand plaisir.

Le renvoyer en ville ? Non, non. Je fis un signe de main aux Red Riding Hood sur le côté de l'estrade et ils emprisonnèrent Salomon, le ligotant soigneusement.

- Pour accusations fallacieuses et mensonges, pour tout ce que vous nous avez reproché d'être, père Salomon, je vous arrête, déclarai-je d'une voix froide.

Oh bon sang, c'était jouissif.

Mais je n'en avais pas fini. McCartney s'apprêtait à descendre de l'estrade, croyant sans doute pouvoir s'en sortir aussi facilement que les autres, mais j'avais aussi une tâche de gardien de la paix, en plus de chasser les loups-garous. Un autre signe et il se retrouva emprisonné à son tour. Je ne quittai pas son regard fier des yeux. Il ne m'impressionnait pas.

- Pour vol d'une bague portant le sceau royal, pour préméditation d'usurpation d'identité, Shakespeare McCartney, je vous arrête. Nous aurons une petite discussion... Pas si petite que ça d'ailleurs.

Je ne croyais qu'à moitié au rire de Bingley. Je claquai des doigts et tout ce beau monde fut emporté aux geôles du village.

Enfin, tout ce cirque était terminé, grommelai-je en moi-même en descendant de l'estrade et fendant la foule qui s'écarta largement devant moi - j'entendis même des hourras venant de personnes détestant les Red Riding Hood. En plus de m'avoir fait un plaisir personnel immense, l'arrestation de Salomon me vaudrait assurément un regain de popularité. Et tout est bien qui finit bien...

[Intrigue terminée, libre à ceux qui n'étaient pas partis de poster pour boucler o/]
Revenir en haut Aller en bas







DISCUSSIONS : 182




MessageSujet: Re: Intrigue n°3 — ft. tous les membres Ven 4 Mai - 21:08

Tout ce qui se passait devant mon nez, sur le parvis de l'église était fort intéressant. Le Père Salomon s'agitait, se démenait pour attirer l'attention, pour prouver ses dires. Il avait été très puissant, jadis, mais, aujourd'hui, selon les rumeurs que nous avions entendues çà et là, il n'était même plus l'ombre de lui-même, un très vague écho de ce qu'il avait été un jour. Sage, obéissante, je restai immobile aux côtés de mon frère, les yeux rivés sur l'attroupement des villageois. L'air était pur, seule soufflait une très légère brise qui nous transmettait les paroles prononcées aussi clairement que si nous avions été avec eux. J'écoutai attentivement tout ce qui se disait, ouvrant grand mes oreilles comme me l'avait ordonné mon frère, ouvrant grand mes yeux. Je ne bronchai pas lorsqu'une jeune femme, une accusée sûrement, se dénuda entièrement devant les villageois et se versa l'eau bénite sur le corps. Elle ne cilla pas, ne grimaça pas sous la douleur. Elle était innocente. Je sentis mon frère se pencher sur mon épaule pour me glisser quelques mots à l'oreille. J'hochais doucement la tête. Le Père Salomon ne supporta pas de voir une de ses "proies" lui échapper, s'innocenter aux yeux de tous. Il grinça des dents, pas besoin de l'entendre pour le deviner, et s'avança en avant. Je ne pu réprimer un petit rire lorsqu'il évoqua la Bible. Quel idiot... Il se couvrait de ridicule, mieux valait qu'il se taise et avale sa langue, qu'il se mette à la retraite.

Un homme ne le laissa pas finir car il s'avança vers les accusés, attrapa la gamine par l'épaule et alla la noyer dans les bénitiers. De loin, je ne pouvais pas dire quel âge elle avait, mais elle semblait jeune. Elle se débattit mais, lorsqu'il la relâcha, elle ne semblait pas porter la moindre trace de brûlure, juste rouge écarlate parce qu'elle avait failli se noyer. Deuxième innocente. Qu'avait-elle bien pu faire pour être accusée par ce stupide Père Salomon ? Je me le demandai... Le jeune homme attrapa la fillette et la tira dans son sillage tandis qu'il fendait la foule. Je les perdis de vue mais pas de compte. Deux de moins, il n'en restait plus que trois. Un bref coup d'œil à mon frère m'indiqua qu'il ne bronchait pas, attentif tout comme moi si ce n'est plus. Je reportai mon attention sur ce qu'il se passait. Notre ennemi juré semblait bouillir d'une rage à peine contrôler. La situation lui échappait, ses proies lui échappaient. Le connaissant, il allait perdre la tête, perdre la raison. Pauvre idiot... Pourquoi s'entêtait-il ?

Un homme âgé, à la cape rouge , s'avança, couvrant la femme nue de sa cape, la soustrayant aux regards des villageois. Je pouvais les imaginer sans la moindre peine. Convoiteurs pour les masculins, offusqués pour les féminins, ahuris, sidérés, choqués... C'était fini pour elle, elle était mise en dehors, elle était sauve. Elle s'écarta vivement, s'enveloppant dans la cape rouge. Mais, l'homme à la cape rouge n'en avait pas encore fini. Il fouilla dans sa poche et en tira quelque chose. Je plissai les yeux pour voir. Nous n'étions si loin que ça mais l'objet était petit et à moitié caché par ses doigts. Il se tourna vers la troisième suspecte et lui glissa quelque chose sur la main. Puis il leva sa main bien en vue. La lumière fit briller un de ses doigts, je compris alors. C'était une bague. Une bague d'argent. Curieuse, je scrutai le visage de la femme. Elle était tendue, c'était indéniable. Lorsque l'homme saisit sa main et y passa l'anneau, elle parut terrifiée mais, lorsqu'il leva bien haut cette même main, une expression d'incompréhension se lisait sur ses traits. Il la lâcha, elle quitta l'estrade et se fondit dans la foule. Je cru le voir remettre la main dans la poche mais je n'en n'étais pas sûre. En voilà une troisième d'innocentée. Eh bien... c'était à croire que les Loups-Garous étaient particulièrement rusés ici...

Reghan n'avait pas bronché lorsque les deux premières femmes avaient été innocentées mais, lorsque cette femme fut innocentée, je sentis ses doigts se resserrer sur la base de ma nuque, ses ongles s'enfoncer dans ma peau. Il avait un ressentiment et se trompait rarement. Je préférai laisser ça de côté et me concentrer sur ce qu'il se passait devant mon nez. Il restait deux hommes. Un homme à cape rouge et un villageois normal. Il était vraiment stupide... Il osait accuser un des siens, un homme à cape rouge ! Je ne pus retenir un petit pouffèrent de rire moqueur. Et puis une jeune femme aux cheveux noirs, vêtue d'une robe rouge s'avança à son tour, s'approcha de l'homme à cape rouge, se hissa sur la pointe des pieds pour lui dire quelque chose à l'oreille avant de l'embrasser. Lorsqu'elle le lâcha, il s'avança, fit un joli discours quant à sa foi, son épée et tout le blabla avant de s'entailler la paume de la main, de la lever bien haut pour montrer son sang qui coulait avant de prendre la fille par la main et de quitter l'église en s'enfonçant dans la foule. Il ne restait plus qu'un seul suspect.

Curieuse de voir ce qui allait se passer, je vrillai mes yeux d'améthystes sur ce cher Père Salomon. Il était aussi rouge que sa vieille cape déchirée voir plus rouge encore si possible. Il s'avança avec rage et dénonça le dernier comme étant un menteur, un escroc. J'entendis mon frère émettre un très léger sifflement de mépris. C'était qui le menteur dans l'histoire ? En général c'était toujours le Père Salomon, jamais les autres. Bon, il fut un temps où il se trompait rarement, mais cette époque là était révolue depuis bien longtemps. Et puis il atteignit le comble de la stupidité : ce simple villageois était, selon ses dires, le fils héritier du roi. Franchement qu'est-ce qu'il irait foutre dans un village aussi paumé que celui-ci ? L'homme qui avait noyé la gamine éclata de rire. J'étais d'accord avec lui. Le suspect et présumé fils de roi se défendit alors, contrant chacun des arguments du vieillard avec une logique impeccable. Finalement, ce fut l'homme à la cape rouge qui avait innocenté une femme qui s'avança à son tour. En sa qualité de chef des hommes à cape rouge et de gardien de la paix, disait-il, il se devait de l'arrêter. Je souris de toutes mes dents à mon frère. Arrêté ! Notre ennemi juré était arrêté ! Son air froid me stoppa dans ma joie tandis que le chef des hommes à cape rouge annonçait qu'il devait aussi arrêter le présumé fils de roi (qui en fait n'était qu'un menteur et un voleur).

Le vent soufflait toujours, des nuages s'étaient amoncelés au-dessus du village, un odeur de pluie de printemps flottait dans l'air. La pression des doigts de Reghan sur la base de ma nuque s'était amenuisée mais je la sentais toujours. Il était nerveux, tendu et en même temps impatient. Il n'avait jamais su attendre, c'était tellement dommage... Il me communiqua sa nervosité tandis que nous restions immobiles, là, dans le vent à regarder les choses se passer. Il n'était que temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






DISCUSSIONS : 692




MessageSujet: Re: Intrigue n°3 — ft. tous les membres Ven 4 Mai - 21:57

Je ne savais pas du tout ce qu'il s'était passé, mais le fait était que le retournement de situation était assez inattendu. Protecteur, trop sans doute, j'avais posé une main au creux des reins d'Erika, écoutant la suite avec attention. Et là, le Père Salomon se retrouva face à un os... Tous les accusés avaient été innocentés les uns après les autres et Erika se détendit en voyant que le vent tournait. le prêtre accusa alors le dernier accusé d'être le fils du roi et nous laissa tous totalement stupéfaits. Cela amusa son acolyte, Chris, qui avait noyé Faith (dommage que cela ne soit pas pour de vrai d'ailleurs), qui ne manqua pas de se moquer ouvertement de Salomon.

Shakespeare se défendit alors et plutôt que d'être un prince, il se révéla être un menteur et un voleur. De mieux en mieux... Ce procès était ridicule. Erwan, le chef des RRH intervint alors, faisant emprisonner Salomon alors que la foule était déjà prête à le lyncher, ou pas loin et il fit de même avec Shakespeare le voleur, ayant ainsi le fin mot de toute cette histoire.

Sinistre farce qui nous avait fait perdre notre temps. Au final, qui serait celui qui nous libérerait de ce fléau ? Je commençais à désespérer. Avec tendresse et une résolution farouche, j'embrassai la tempe d'Erika, avant de l'entrainer loin de tout ce rémue-ménage, afin de plonger de nouveau dans notre quotidien. Et lui expliquer ce que j'avais vu également.

[Terminé pour Erika et moi =) ]
_________________

Can't you see that when I find you, I'll find me
CITATION/PAROLE/TEXT ♦ by dream's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Intrigue n°3 — ft. tous les membres Sam 12 Mai - 2:19

Deux sur cinq avaient été innocentées par le biais de l'eau bénite. Deux de ses victimes. Salomon se ridiculisait tout seul et bouillait de plus en plus. Seulement arrivé à la troisième, quelque chose me turlupina. Cela ne semblait pas normal. Rien que le fait que ce soit le chef des Red Ridding Hoods lui-même qui innocente une accusée était étrange. Il était rare que je me trompe et je soupçonnais fortement cette femme d'être une louve. C'était trop facile que de changer un anneau. Mais ce qui me froissait, c'est que ce soit un homme si important qui la défende. Pour quelle raison ? C'était une chose que je me devais d'apprendre. En tout cas, cela prouvait que Salomon n'avait pas totalement perdu son flair mais cela signifiait aussi que ce n'était pas son but. Il n'était pas venu ici pour chasser des loups-garous, non ce n'était qu'un prétexte mais alors pour chercher quoi ? Son seul problème était que tous ses plans s'écroulaient en raison d'une solidarité villageoise.

Hum...intéressant et cela pourrait nous être utile à l'avenir. L'accusé suivant était facile à innocenter et d'ailleurs il s'innocenta lui-même. En même temps, accuser un Red Ridding Hood, un des siens c'est complètement stupide. Salomon devenait fou. Il perdait les pédales et ne savait plus par quoi juger, la Bible ne lui étant d'aucun recours. Et étant donné qu'il n'y avait plus qu'un seul accusé, s'en était fini pour Salomon mais non il ne renonça pas et cracha son venin sur lui.

Sauf que là se fut différent. Il ne l'accusait pas d'être un loup-garou mais un imposteur. En somme, selon les dires de notre vieil ami, le jeune homme qui se tenait devant nous serait l'héritier du trône! Evidemment, les gens n'en crurent pas un mot. Premièrement parce que le petit malin démentit avec succès les propos du prètre et secondement parce que c'était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase. Enfin les gens n'y crurent pas mais pas moi. Ou tout du moins je doutais car je connaissais bien Salomon et à ce moment il avait eu une étincelle dans son regard. Cette étincelle montrait qu'il se raccrochait à la seule chose dont il était sûr. Voilà donc ce qu'il était venu chercher mais maintenant le tout était de vérifier l'identité du "prince" et de découvrir le but de sa venue.

Cela faisait beaucoup de questions sans réponses pour le moment. Mais je trouverais, je saurais. Ma sœur se retourna d'un seul coup vers moi et me souriait. Elle se réjouissait car Salomon venait d'être arrêté mais pour moi ce n'était pas assez. Il était juste arrêté pas mi hors d'état de nuire.

Enfin, la nuit étendait son manteau sur le village mais bientôt le jour se lèvera sur nous...
Revenir en haut Aller en bas







DISCUSSIONS : 180




MessageSujet: Re: Intrigue n°3 — ft. tous les membres Dim 13 Mai - 13:10


Fin du Chapitre 1


Merci à tous d'avoir participé,
le chapitre 2 sera actif
dans la nuit du 26 Mai 2012


Beware the wolf, he's coming
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daggerhorn.bbactif.com







Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intrigue n°3 — ft. tous les membres

Revenir en haut Aller en bas





Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2