Gabriel S. Montgomery



Aller à la page : 1, 2  Suivant




avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Gabriel S. Montgomery Jeu 22 Sep - 17:21

Montgomery Gabriel Samaël


SCÉNARIO PERSONNAGE INVENTÉ

NOM COMPLET Gabriel Samaël Montgomery ÂGE 19 ans DATE DE NAISSANCE 21 novembre MÉTIER ménestrel AVATAR Francisco lachowski ORIENTATION SEXUELLE homosexuel CAMP REJOINT neutre DÉJÀ MORDU non SITUATION AMOUREUSE célibataire SITUATION FAMILIALE père prêtre de daggerhorn et mère prostituée décédée EMPLACEMENT DE LA MAISON NORD SUD EST OUEST CENTRE

SI AUBERGE CHAMBRE INDIVIDUELLE CHAMBRE DOUBLE
Pour la chambre double, colocataire : PRÉNOM

Tell me the truth



Je ne sais que dire. Je suis simple et en même temps, très compliqué. C'est à dire que je suis quelqu'un de très ouvert, ayant la parole et l'approche facile et en même temps, je suis très secret. Je ne parle jamais de ma vie privé n'ayant pas une vie qui rendre dans les moules, entre ma mère prostituée, secrètement louve et mon père prêtre qui a brisé son vœux de chasteté en me concevant. Alors les problèmes, je les enferme tous dans mon cœur, intériorisant tout. Ainsi je ne m'énerve pas souvent, je me renferme juste comme une huitre sur moi-même. J'aime bien usé de mes charmes sachant que mon physique peut mettre très utile, mais je ne suis pas volage pour autant. Je n'ai pas vraiment de rêve dans la vie, je profite simplement de chaque jour et vivre de ma musique me suffit. En vérité, je pense être comme ça quand je suis en mode normal même si j'ai des tendances lunatiques...


Prenez-vous des décisions basées sur votre réflexion ou votre coeur ?
La logique est clé ; mon cœur me blesse habituellement plus à la fin
Que serait la vie sans passion ?

Comment vous décririez-vous vous-même ?
Indépendant, j'aime m'aventurer seul(e) dehors
Un peu dépendant, je n'aime pas être seul(e)
Un papillon social, plus on est de fous plus on rit
Introverti(e), j'aime être seul

Accepteriez-vous un mariage arrangé ?
Bien sûr, je crois que l'on peut développer de l'amour pour quelqu'un
Absolument pas, l'amour est quelque chose que l'on ne peut forcer

Par quel type de personne êtes-vous physiquement attiré(e) ? ...
Le genre robuste avec une forte carrure
La douce nature, personne attentionnée
De préférence d'un âge supérieur
Je ne suis pas attiré(e) par un type spécifique

Fuirez-vous avec une personne par amour ?
Oui
Non

Qu'est-ce qui est important pour vous dans la vie ?
Moi, moi et moi
Mes amis et ma famille
La gloire et la fortune
Ce dont j'ai besoin là où je suis

Prenez-vous des risques ou préférez-vous rester en sécurité ?
Si on joue avec le feu, on se fera brûler
Absolument, je vis chaque jour comme s'il était le dernier

Comment gérez-vous un problème ?
Je le prend comme il vient
Je l'évite en espérant qu'il s'efface
Les mensonges ne font jamais de mal
Je le supporte même si les choses se corsent

Préfériez-vous vivre une vie de luxe ou l'amour ?
Qui a besoin d'amour quand on a l'argent
L'argent ne peut pas acheter l'amour

Comment imagineriez-vous le rendez-vous parfait ?
Un dîner romantique dans un restaurant chic
Cuisiner le dîner ensemble et câlins sur le canapé
Aller danser et chanter dans un karaoké
Un pique-nique dans le parc, suivi par une belle et longue promenade


& toi alors ?



PRENOM Amandine PSEUDO Akana-san AGE 17ans COMMENT AS-TU DECOUVERT DAGGERHORN Devine… LE CODE OK by me DISPONIBILITE 7/7 SOUHAITES-TU ÊTRE PARAINÉ(E) non AUTRE CHOSE À AJOUTER j’ai cédé à la tentation de la schizophrénie…



ton histoire



Je naquis dans une maison close miteuse et y grandis au milieu des prostituées et de leurs clients aux mœurs dérangeant. Ma mère n'avait pas l'instinct maternel, bien qu'elle m’aime à sa manière. Elle me laissait me débrouiller seul, m'apprenant très tôt à ne compter que sur moi. Enfin, je n'étais pas vraiment seul puisque je vivais entouré des autres enfants de prostituées. Aucun de nous ne connaissions l'identité de nos pères, le plus souvent car elles avaient tellement de clients qui leur était impossible de savoir et d'autres, comme moi, parce que leurs mères se muraient dans un silence obstiné gardant pour elles seules le secret de notre conception.
Cela nous rapprochait grandement, nous formions une grande fratrie, les grands protégeant les petits.

Je ne peux pas dire que j'ai vécu une enfance malheureuse. Il y avait beaucoup de joie dans l'aile réservé aux enfants. Nous faisions souvent tourner en bourrique nos mères qui se relayaient à tour de rôle pour nous surveiller. Nous nous amusions d'un rien, échappant parfois à la surveillance et passant incognito dans le quartier des adultes. Nous nous cachions derrière les rideaux regardant innocemment des choses que nous n'aurions jamais dû voir à notre âge. Les jeux du docteur que nous faisions après étaient surement beaucoup plus subversif que ceux des enfants normaux mais quand on grandit dans un tel milieu, il n'est guère étonnant que nous poussions plus loin nos exploration mutuelles, bien que sentant qu'il y avait tout de même un interdit dans ce que nous faisions, nous n'allions jamais plus loin que les caresses et les baisers mouillés.

Ma mère, cette louve qui ne s'assumait pas s'enfermant chaque nuit de pleine lune dans la cave au fond du jardin, me donnant la clé pour que j'y sorte le lendemain, avait de l'ambition pour moi. Elle ne voulait pas que je finisse comme elle, à écarter les cuisses pour survivre dans ce monde pourri car elle avait trop jouée avec le feu. Alors elle économisait autant qu'elle le pouvait et m'offrit les seuls cours qu'elle pouvait payer avec ses maigres revenues qui lui restait après que la patronne de la maison close est pris sa part plus que généreuse sur sa paye, c'est-à-dire des cours de musique pour devenir ménestrel puisqu'elle avait découvert que j'avais un talent plus que certain pour le chant et la musique. J'apprenais avec sérieux et passion sachant, bien qu'étant encore très jeune, que je jouais mon avenir dessus. J'appris à jouer à la perfection le violon, la flute, la harpe et la lyre. Mon apprentissage et le perfectionnement de ma technique de mon jeu et ma voix dura de mes 5 ans à mes 18 ans.

Plus je grandissais, plus j'avais envie de partir loin de ce lieu où je sentais le regard des clients changer sur moi. De l'indifférence total face au gamin que j'étais, ils passèrent au regard de convoitise sur l'adolescent bien fait à la beauté insolente que je suis devenu. Plus d'une fois une main baladeuse vient s'échouer sur mon corps me figeant d'horreur et donnant envie de vomir. Mais jamais ne vendit mon corps à ces hommes pervers. Je choisissais moi-même mes partenaires. Je n'ai jamais que des relations sans lendemain, n'ayant totalement libéré sur le plan sexuel ce qui est plutôt normal vu le lieu où j'ai grandis.

Pour mon dix-huitième anniversaire, alors que je commençais déjà à gagner ma vie et de la réputation en tant que ménestrel me produisant dans la rue, dans les foires et autres manifestations populaires, ma mère tomba gravement malade. Elle avait attrapé l'une des maladies des prostituées qui lui arrachaient doucement et douloureusement sa vie. Quelques semaines plus tard, quand elle sentit que ses forces la quittaient définitivement, elle me fit appeler à ses côtés. D'une voix faible et cassée, elle me dévoila la vérité sur sa nature. Cela ne me surprit pas, j'avais compris très jeune la raison qui la poussait à s'enfermer les jours de pleine lune ayant gardé le silence pour ne pas la mettre en danger. Elle me racontait qu'elle détestait l'animal qu'elle devenait à chaque pleine lune et qui la privait de la possibilité d'aller au paradis, qu'elle regrettait de m'avoir transmis sa malédiction par le sang qui coulait dans mes veines, que cela aurait dû être à elle seule de subir la malédiction dû au péché qu'elle avait commis mais elle me jurait qu'elle n'avait jamais fait de mal à personne. Elle me dit qu'elle aurait aimé me voir grandir car elle était déjà si fière du jeune homme que j'étais devenu. Elle se mit alors à tousser violemment crachant du sang, ne faisant que m'affoler un peu plus. Je ne voulais pas qu'elle meurt. Elle n'avait peut-être été la mère la plus présente et la meilleure qui soit, mais elle restait ma mère qu'elle soit louve ou non, prostituée ou non. Je lui pris sa main d'un geste affectueux alors que sa quinte de toux se calmait, la laissant plus faible encore. La voix éraillée et le souffle court, elle me demanda de prendre la lettre qui se trouvait dans le tiroir me faisant promettre de ne l'ouvrir qu'une semaine après sa mort. Je glissa la lettre dans la poche de ma veste et je restai à ses côtés toute la nuit pour l'accompagnait dans ses derniers instants. Je lui chantais doucement la chanson qu'elle me chantait quand j'étais enfant pour que je m'endorme, jusqu'à la mort vienne la prendre dans ses bras. Je resta prostré le reste de la nuit, pleurant silencieusement alors que mon regard était fixé sur son visage blanc figé à jamais par la mort.

Le jour de ses funérailles, une semaine après sa mort, j'ouvris la lettre. J'étais fébrile ayant l'intuition qu'elle allait me dire la vérité sur mon père. J'eus le plus gros choc de toute ma vie. Je savais depuis longtemps que je n'étais qu'un bâtard, m'imaginant que mon père devait un de ses riches clients, et je m'étais fait à cette idée. Cependant, je ne découvrais pas que je n'étais pas un enfant adultérin mais j'étais le fils d'un prêtre et ce prêtre n'était pas un red riding hood. J'étais le fils d'un prêtre déchu et d'une prostituée portant le seau des loups garou. J'étais une sorte d'abomination de la nature, le fils de diable. Je compris enfin la réelle signification de mon deuxième prénom qui était la manière hébraïque d’appeler Lucifer. Je ressentais à profond dégout pour moi-même regardant fixement mes mains, comme voulant effacer la faute qu'avais fait mes parents en mettant au monde. Je me pris la tête les mains n'arrivant pas à croire, ne voulant pas croire que c'était vrai. Le pire dans tout cela, c'est que ma mère avait couché avec le prêtre de son village par jeu. Juste parce qu'elle avait envie de détruire la vie de cet homme pour s'amuser. Elle me racontait dans sa lettre avec quelle méticulosité, elle avait fait un plan pour le faire tomber dans ses filets voulant défier Dieu, qui n'avait jamais était tendre avec elle. Mon père avait servi de vengeance à ma mère sauf qu'elle n'avait pas pensé une seule seconde qu'elle pourrait tomber enceinte et qui plus est se faire mordre par un loup peu après. Je ressentais une prochaine compassion pour cet homme victime de la folie de ma mère.

Après l'enterrement, je passais ma journée à errer en ville ayant l'impression de sentir le regard de ma mère sur moi, de supporter le poids de sa culpabilité sur moi, puisqu’elle avait regretté amèrement son geste par la suite. Elle avait détourné un homme de Dieu, pour le simple plaisir sadique. Puis au fur et à mesure, un sentiment de colère monta en moi en voulant de plus en plus contre à ma mère d'avoir joué avec cet homme sans penser aux conséquences. Je compris que cela ne me servirait à rien d'être dégouté de moi-même car je n'avais pas choisi d'être né et que c'était mes actes et non ceux de mes parents qui importaient dans mon avenir. J'avais envie de rencontrer cet homme qui ne savait même pas qu'il avait un fils. Je voulais savoir à quoi il ressemblait, mettre un visage au nom de mon père. Je décidais alors de le retrouver pour lui parler, et prit le chemin pour Daggerhorn munit de mes maigres économie, de mon violon et de ma flute.

Quand j'arrivais dans le village, j'allais directement voir mon père n'étant venu que pour ça. Le soleil se couchait alors je frappais à sa porte trois coups timide. Quand il ouvrit la porte, un sourire bienveillant aux lèvres. Je restais quelques secondes incertaines, me disant que j'allais surement bouleverser de cet homme qui ne connaissait même pas mon existence. D'une voix enrouée par l'émotion de voir en chair en os le père que j'avais si longtemps rêvé, je murmurais" je suis votre fils, votre vrai fils". Il écarquilla les yeux stupeur, devenant blanc de stupeur alors qu'il posai sa main sur ma joue comme ayant peur de se bruler. Il est vrai que j'étais le représentant de son erreur faite chair. Se reculant précipitamment, il m'invita à entrer. La gêne planait lourdement autour de nous. Il était extrêmement mal à l'aise et moi aussi. Au bout d'un moment, nous nous mîmes à rire nerveusement détendant enfin l'atmosphère. Il me posa de nombreuses questions sur ma vie, mes gouts, ce que je faisais dans la vie, si je comptais rester au village. J'y répondais avec plaisir, évitant soigneusement de dire quel était le métier qu'avait emprunté ma mère après sa relation avec lui et son secret sur sa véritable nature. Je n'avais pas envie de gâcher notre relation filiale alors qu'elle était à peine à ses balbutiements. Je lui parlais surtout de mon métier de ménestrel. Il me raconta alors que le précédent était parti et que la place était libre. J'allais donc pouvoir vivre ici. Je sentais quand même qu'il était angoissé à l'idée qu'une personne du village puisque découvrir notre lien véritable et devançant sa demande, je lui promis de n'en parler à personne.

C'est ainsi que je me retrouvai à Daggerhorn, à exercer mon métier vivant dans l'église avec mon père, sous l'excuse que j'étais son neveu qui avait recueilli chez lui après le décès de ma mère. Je ne sais pas exactement que ce l'avenir me réserve ici, seul Dieu peut le savoir.








Dernière édition par Gabriel S. Montgomery le Mer 19 Oct - 17:49, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas







avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gabriel S. Montgomery Jeu 22 Sep - 17:49

JACK JE T'AIME POUR AVOIR FAIT UN PERSONNAGE AVEC LACHOWSKI QUI EST TROOOOOOOP SEXXXXXXXXXX DONC JE T'AIME CE QUI VEUT DIRE QU' IL NOUS FAUT UN LIEN QUI TUE ET TU TE VALIDERAS TOUT SEUL TOUSSA TOUSSA MON GRAND ET JE CROIS QUE J'AI TOUT DIT VOILI VOILOU !!!!
Revenir en haut Aller en bas







DISCUSSIONS : 158




MessageSujet: Re: Gabriel S. Montgomery Jeu 22 Sep - 17:51

T'es faible ! Et en plus tu plante ton avatar ! Ah bein bien !

Re Hellow Smile


Et Francisco ... HUM :lit2:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






DISCUSSIONS : 151




MessageSujet: Re: Gabriel S. Montgomery Jeu 22 Sep - 18:10

Range tes abdos, tu vas éborgner quelqu'un What a Face ( bave )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gabriel S. Montgomery Jeu 22 Sep - 18:33

Seth A. Merwood a écrit:
Range tes abdos, tu vas éborgner quelqu'un What a Face ( bave )

NON, SURTOUT PAS!!!! Et si tel est mon destin, je mourrais aveugle en ayant vu avant un corps merveilleusement sculpté.

Au fait, re-bienvenue Smile
Revenir en haut Aller en bas







avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gabriel S. Montgomery Jeu 22 Sep - 18:48

Je corrigerais les erreurs de mise en page de ma fiche et de mon vava quand je serais sur mon ordi car sur mon portable c'est impossible ...><

Et ravie de voir que francisco vous plait en même temps personne ne peut résister à son charme et ses abdos magnifiques XD
Revenir en haut Aller en bas







DISCUSSIONS : 158




MessageSujet: Re: Gabriel S. Montgomery Jeu 22 Sep - 20:34

Bavons ensembles mes frères
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gabriel S. Montgomery Jeu 22 Sep - 23:50

je sais pas pourquoi mais j'ai lu baisons ensemble au lieu de bavons... xD
Si c'est pas un lapsus révélateur ça ... Cool
Revenir en haut Aller en bas







DISCUSSIONS : 158




MessageSujet: Re: Gabriel S. Montgomery Ven 23 Sep - 5:01

C'etait pas ça, mais dans l'idée c'est pas loin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gabriel S. Montgomery Ven 23 Sep - 15:58

Sixte H. Gordon a écrit:
C'etait pas ça, mais dans l'idée c'est pas loin

+1
Revenir en haut Aller en bas







DISCUSSIONS : 1965




MessageSujet: Re: Gabriel S. Montgomery Ven 23 Sep - 17:17

re bienvenue x) N'at-t-on pas honte d'étaler autant de sex appeal comme ça ? bave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gabriel S. Montgomery Ven 23 Sep - 17:36

Il semblerait qu'il n'est pas honte et franchement tant mieux car quel régal pour les yeux ! XD
Revenir en haut Aller en bas







DISCUSSIONS : 690

MY WORLD : My World is the darkness for ever...



MessageSujet: Re: Gabriel S. Montgomery Ven 23 Sep - 17:45

Bienvenue !

*Meurt* Arg! bave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






DISCUSSIONS : 1965




MessageSujet: Re: Gabriel S. Montgomery Ven 23 Sep - 17:46

mon dieu, si je n'étais pas officiellement en couple je te sauterai dessus bave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






DISCUSSIONS : 690

MY WORLD : My World is the darkness for ever...



MessageSujet: Re: Gabriel S. Montgomery Ven 23 Sep - 17:47

*niark niark Twisted Evil *

Moi je peux Razz *///SBAAAAAAAAAAAF//*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






DISCUSSIONS : 1965




MessageSujet: Re: Gabriel S. Montgomery Ven 23 Sep - 17:48

je peux aussi avec Tyler et Lewis remarque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gabriel S. Montgomery Ven 23 Sep - 17:51

Ahaha ! je savais que j'allais avoir du succès mais pas à ce point x)

En tout cas destiny j'aurai gentiment repoussé ton offre car vois tu les filles c'est pas mon truc x) mais tyler ou lewis ... ça c'est plus intéressant
Revenir en haut Aller en bas







DISCUSSIONS : 690

MY WORLD : My World is the darkness for ever...



MessageSujet: Re: Gabriel S. Montgomery Ven 23 Sep - 17:51

Lewis est gay O.o ? Tyler peut être mais LEWIS?!!!! Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






DISCUSSIONS : 1965




MessageSujet: Re: Gabriel S. Montgomery Ven 23 Sep - 17:51

Tyler est hétéro (mais on peut changer ça Cool) mais Lewis est bi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gabriel S. Montgomery Ven 23 Sep - 17:53

Tu as vraiment envie de coucher avec moi dis dont ! Je devrais faire payer tiens je deviendrait riche !!
Revenir en haut Aller en bas







DISCUSSIONS : 1965




MessageSujet: Re: Gabriel S. Montgomery Ven 23 Sep - 17:53

non je n'y tiens pas tant que ça x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gabriel S. Montgomery Ven 23 Sep - 17:56

C'est cela oui ! Assume tes fantasmes
Revenir en haut Aller en bas







DISCUSSIONS : 1965




MessageSujet: Re: Gabriel S. Montgomery Ven 23 Sep - 17:57

alors, tu veux vraiment les connaître ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gabriel S. Montgomery Ven 23 Sep - 17:58

Heu... en fait non x)
Revenir en haut Aller en bas







DISCUSSIONS : 1965




MessageSujet: Re: Gabriel S. Montgomery Ven 23 Sep - 17:59

sage décision x) donc je disais, Lewis, si l'occasion se présente pourrait être amené à coucher avec Gabriel, sait-on jamais... Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur







Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gabriel S. Montgomery

Revenir en haut Aller en bas





Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant