Vittoria Farnese Kane







avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Vittoria Farnese Kane Ven 16 Sep - 1:41

Vittoria Farnese Kane


SCÉNARIO PERSONNAGE INVENTÉ

NOM COMPLET Vittoria Farnese, de son nom de jeune fille, Kane, de son nom de mariée ÂGE 15 ans DATE DE NAISSANCE 14 juin 1397 MÉTIER Noble AVATAR Holliday Grainger ORIENTATION SEXUELLE Bisexuelle CAMP REJOINT Werewolf DÉJÀ MORDU Non SITUATION AMOUREUSE Mariage arrangé SITUATION FAMILIALE Vient seulement de quitter sa demeure natale EMPLACEMENT DE LA MAISON NORD SUD EST OUEST

Tell me the truth



Comédienne. C'est le mot qui me caractérise le mieux.

Nous sommes forcés d'être comédien lorsque nous sommes nobles, davantage encore lorsque nous sommes femmes. Depuis toute petite, je suis effacée, timide, sage et obéissante. Belle. C'était la seule chose que l'on exigeait de moi. Sois belle, gracieuse, attirante, rends-nous hommage, Vittoria. Il me semble y être parvenu. Je suis douce, timide juste comme il le faut, mais derrière cette apparence de tableau, présent uniquement pour embellir la pièce, j'ai des yeux et des oreilles. Et j'ai toujours su m'en servir pour observer.

Jouer la comédie, voilà qui est toute ma vie. Être effacée, souriante, joli bibelot à exhiber. Mais derrière cette façade, je sais quels intérêts je sers. Et je compte bien tirer mon épingle du jeu.


Prenez-vous des décisions basées sur votre réflexion ou votre cœur ?
La logique est clé ; mon cœur me blesse habituellement plus à la fin
Que serait la vie sans passion ?

Comment vous décririez-vous vous-même ?
Indépendant, j'aime m'aventurer seul(e) dehors
Un peu dépendant, je n'aime pas être seul(e)
Un papillon social, plus on est de fous plus on rit
Introverti(e), j'aime être seul

Accepteriez-vous un mariage arrangé ?
Bien sûr, je crois que l'on peut développer de l'amour pour quelqu'un
Absolument pas, l'amour est quelque chose que l'on ne peut forcer

Par quel type de personne êtes-vous physiquement attiré(e) ? ...
Le genre robuste avec une forte carrure
La douce nature, personne attentionnée
De préférence d'un âge supérieur
Je ne suis pas attiré(e) par un type spécifique

Fuirez-vous avec une personne par amour ?
Oui
Non

Qu'est-ce qui est important pour vous dans la vie ?
Moi, moi et moi
Mes amis et ma famille
La gloire et la fortune
Ce dont j'ai besoin là où je suis

Prenez-vous des risques ou préférez-vous rester en sécurité ?
Si on joue avec le feu, on se fera brûler
Absolument, je vis chaque jour comme s'il était le dernier

Comment gérez-vous un problème ?
Je le prend comme il vient
Je l'évite en espérant qu'il s'efface
Les mensonges ne font jamais de mal
Je le supporte même si les choses se corsent

Préfériez-vous vivre une vie de luxe ou l'amour ?
Qui a besoin d'amour quand on a l'argent
L'argent ne peut pas acheter l'amour

Comment imagineriez-vous le rendez-vous parfait ?
Un dîner romantique dans un restaurant chic
Cuisiner le dîner ensemble et câlins sur le canapé
Aller danser et chanter dans un karaoké
Un pique-nique dans le parc, suivi par une belle et longue promenade


& toi alors ?



PRÉNOM Sarah PSEUDO Stiesha ÂGE 19 bientôt COMMENT AS-TU DÉCOUVERT DAGGERHORN Thx Dest' LE CODE OK BY DESTINY DISPONIBILITÉ 9/7 SOUHAITES-TU ÊTRE PARRAINÉ(E) Nope AUTRE CHOSE À AJOUTER Je vous aime. Je hais Neil Jordan.



ton histoire


Depuis toute petite, j'ai toujours su que je ferais un mariage d'intérêt pour ma famille. Les histoires de contes de fées n'existent pas dans la noblesse, quand bien même ils semblent avoir la vie assortie. Je persiste à penser qu'un paysan a plus lieu d'avoir le choix que nous, quand bien même les arrangements existent également parmi les petites gens. Si jamais leur amour est contre les volontés de deux familles, ils peuvent s'enfuir, se tisser une nouvelle réputation, aller là où nul ne les connaîtra. Impossible quand on est noble. Même d'une famille peu connue, on vous demandera toujours d'où vous venez, quel est donc votre nom - votre réputation jamais ne vous abandonnera. Ou alors il faut daigner abandonner son titre et vivre parmi les pauvres... Et quel noble a déjà été capable de faire cela ?

Moi, je savais que je ne m'y résoudrais pas. Aussi me suis-je toujours appliquée, depuis que je suis en âge de comprendre ma situation, à ne pas aimer les hommes, et à m'intéresser à tous, de mon âge, de mes goûts, ou plus vieux, avec lesquels je ne pourrais jamais me trouver aucun point commun. Car après tout, j'avais bien plus de chances de tomber sur un homme de cette trempe que sur un époux qui me plairait. Je sais discuter de sujets qui m'ennuient profondément toujours avec le sourire aux lèvres. Je sais m'effacer lorsqu'on parle de politique devant moi. Je sais admirer un homme pour des exploits me semblant terriblement barbares. Quant à mes devoirs de femme, je sais tenir une maison et ses domestiques, broder, lire sans cependant rechercher des lectures qui me cultiveraient trop au goût de ces messieurs, et savoir garder ma dignité et défendre l'honneur de mon nom en toute circonstance. Jamais ma famille n'a eu à se plaindre de moi. Mon mari, quel qu'il soit, ne le fera pas non plus.

Pourtant je suis encore bien naïve sur ce point. Il y a quelque chose que j'ignore, malgré toute ma sagacité, c'est que les sévices qu'un mari peut vous faire subir en privé vont bien au-delà que des piques d'humiliation publique. Le secret est là, savoir sauvegarder les apparences même alors que vous êtes en larmes tous les soirs, ou que vous désirez plus que tout dans un accès de rage lui arracher les yeux du visage. Je le sais. En théorie. Je ne sais pas à quel point cela peut être difficile à appliquer en pratique.

Ma famille est influente dans la région, pas à très grande échelle. Néanmoins, elle reste connue. Mais son grand malheur, depuis deux générations déjà, était la pauvreté. il semblait donc évident que j'épouserais un enfant venu d'une famille riche.

Connaissez-vous ce principe merveilleusement juste et équitable prénommé la dot ? Nul n'a voulu de moi car je n'avais rien à offrir. Des terres ? Nous les avions toutes cédées en échange d'autres avantages ou vendues lorsque nous étions dernièrement trop en difficulté. Un nom ? Il existait quantité de dames à marier plus haut placées que moi. De l'or ? Laissez-moi rire, c'était justement notre principal critère de sélection en ce qui concernait mon fiancé... Ou plutôt le principal critère de mes parents, naturellement. Je n'avais pas mon mot à dire, je ne l'avais jamais eu, mais j'étais toujours présente, rôdant dans les environs, lorsque l'on discutait de cela. Je connaissais le moindre prétendant à qui l'on voulait demander ma main. Mais un an passa sans que nous ne trouvions personne d'intéressé. Il y avait toujours une meilleure offre. La beauté n'est pas une grande qualité s'il n'y a pas un petit quelque chose en plus.

Kane. J'ai froncé les sourcils lorsque j'ai entendu son nom pour la première fois, nom à la consonance anglaise. Je ne le connaissais pas. Ma mère non plus, aussi profitai-je des explications de mon père en même temps qu'elle, alors que j'avais l'oreille collée contre la porte, ma servante surveillant le couloir pour que je ne me fasse pas surprendre. Un noble anglais, effectivement, un petit aristocratique de campagne qui n'avait pas désiré se faire une place à Londres et persistait à vivre sur ses terres, près d'un petit village au nom imprononçable pour moi qui ne connaissais que l'italien, le français et le latin. Mais il était riche. Très riche.

Ma mère se récria. Elle cria quelque chose comme « Je refuse que ma fille aille s'enterrer dans une campagne obscure à l'autre bout de l'Europe simplement pour satisfaire vos désirs d'argent ! » Pour ma part, mon visage était resté de marbre. J'étais songeuse, je ne savais comment réagir. Je ne savais pas à quoi ressemblait la vie à la campagne, sans doute même en étais-je un peu curieuse à cet instant. A trop y réfléchir, je n'entendis pas ma mère se précipiter en courant vers la porte et nous restâmes toutes deux interdites lorsque nous nous retrouvâmes face à face, le rouge de la honte colorant peu à peu mes joues. Mais je ne me fis pas disputer. Elle fondit en larmes et s'écroula à genoux devant moi, dans un grand froissement de jupons et une manifestation d'émotions tout italienne, me serrant fort dans ses bras.

Je ne sus que faire mis à part répondre maladroitement à son étreinte. Et par-dessus son épaule, je lus dans le regard attristé mais décidé de mon père que son choix était fait ; j'épouserais ce Kane.

Le fait que je le mariasse pour l'argent n'était pas tant ce qui dérangeait ma mère ; c'était ce qui était prévu depuis bien longtemps. Non, ce qui la désespérait était qu'il était anglais, et en plus de cela, un anglais qui n'habitait même pas Londres. Il ne voulait pas quitter ce fameux village, ne viendrait pas s'installer en Italie. je serais celle qui devrait le suivre. Le voyage serait long et pénible, et de fait, nous ne pourrions pratiquement plus jamais nous voir une fois que je serais partie. En apparence, je pris stoïquement la nouvelle, pinçant les lèvres et refoulant ma tristesse, acceptant bravement la nouvelle. Au fond de moi, mon cœur était brisé, et je pleurai longuement seule dans mon lit la nuit.

J'étais peut-être en âge de me marier, mais je n'étais encore qu'une petite fille...

Je ne pouvais quitter mes parents maintenant.

On ne me laissa pas le choix. On ne m'avait jamais laissé le choix.

J'eus un coup au cœur lorsque je vis mon fiancé pour la première fois. Il était relativement jeune, plus vieux que moi bien sûr mais je n'avais pas à me plaindre en considérant les potentiels fiancés que mon père avait trouvés. Il était beau, grand, droit, le prince charmant idéal. Je me suis prise à espérer que ce ne serait pas si terrible que cela. Puis je lui ai adressé la parole.

Impoli, brusque, tout sauf tendre. J'ai été folle d'envie de lui faire ravaler ses paroles grossières et de lui faire comprendre que sa petite femme jeunette et stupide n'était pas un objet, et par je ne sais quel miracle, j'ai réussi à maintenir cette comédie que j'ai toujours joué. Un sourire pâle, des yeux brillants, une vague admiration pour les exploits qu'il contait. Notamment le massacre d'une de ces créatures de légende qui peuplaient les bois. Des loups-garous, disait-il.

C'est à la seconde où j'ai croisé son regard que j'ai compris que c'était lui, le loup-garou.

Aujourd'hui nous sommes de retour à la maison. Je n'ai pas eu l'occasion de visiter le village, nous sommes rentrés directement à sa demeure. Je vais enfin le découvrir dans l'intimité chez lui...

Je n'en ai pas du tout envie. Et pourtant je souris encore, de cette flamme tremblante prête à être soufflée...


Dernière édition par Vittoria Farnese Kane le Ven 16 Sep - 3:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas







avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Vittoria Farnese Kane Ven 16 Sep - 3:01

Fini o/
Revenir en haut Aller en bas







avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Vittoria Farnese Kane Ven 16 Sep - 11:01

Re-re bienvenue!

Revenir en haut Aller en bas







DISCUSSIONS : 1965




MessageSujet: Re: Vittoria Farnese Kane Ven 16 Sep - 11:29

re-re-re bienvenu =) tout me semble en règle, je peux te valider je pense =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






DISCUSSIONS : 692




MessageSujet: Re: Vittoria Farnese Kane Ven 16 Sep - 12:48

FAIIIIIIBLE
_________________

Can't you see that when I find you, I'll find me
CITATION/PAROLE/TEXT ♦ by dream's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Vittoria Farnese Kane Ven 16 Sep - 14:24

Re-re bienvenue ! :D

Robyn, j'adore ton gif :cute:
Revenir en haut Aller en bas







DISCUSSIONS : 692




MessageSujet: Re: Vittoria Farnese Kane Ven 16 Sep - 14:54

Merci, moi aussi, Eddie est RRrrrRrr <3
_________________

Can't you see that when I find you, I'll find me
CITATION/PAROLE/TEXT ♦ by dream's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Vittoria Farnese Kane Ven 16 Sep - 15:17

HAAAAAN cette actrice est vraiment incroyable! Très bon choix d'avatar!

Re-Bienvenue parmi nous Smile
Revenir en haut Aller en bas







avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Vittoria Farnese Kane Ven 16 Sep - 16:00

Re-re-bienvenue ! =)
Revenir en haut Aller en bas







avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Vittoria Farnese Kane Ven 16 Sep - 22:16

Ouais Ade, s'fait longtemps que je voulais mater la série et j'aurais pas dû, elle m'a fait céder lamentablement -_-

Merci Dest' pour la validation, et MERDE Robyn, j'ai tenu plus que dix minutes ! Une demi-heure au moins ! Ou vingt minutes. Je sais plus. Mais btw, j'aime ton gif aussi.

Et merci à tous les autres pour la re-re-bienvenue o/
Revenir en haut Aller en bas








Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vittoria Farnese Kane

Revenir en haut Aller en bas