Tyler C. Rivers







avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Tyler C. Rivers Mar 30 Aoû - 0:18

Rivers, Tyler Caleb


SCÉNARIO PERSONNAGE INVENTÉ

NOM COMPLET Tyler Caleb Rivers ÂGE 24 ans DATE DE NAISSANCE 12 octobre MÉTIER pas de métier bien défini AVATAR Tyler Blackburn ORIENTATION SEXUELLE Hétéro CAMP REJOINT Werewolf DÉJÀ MORDU Oui SITUATION AMOUREUSE Officiellement célibataire mais c'est compliqué SITUATION FAMILIALE Une presque sœur jumelle EMPLACEMENT DE LA MAISON NORD SUD EST OUEST

SI AUBERGE CHAMBRE INDIVIDUELLE CHAMBRE DOUBLE
Pour la chambre double, colocataire : PRÉNOM

Tyler Caleb Rivers, si ce nom ne vous dit rien c'est normal. Je suis du genre solitaire, taciturne, refermé. Je parle très peu de moi, je suis plus du genre à garder ma vie privée, privée. Je ne m'attache pas souvent aux gens, mais je suis poli, j'écoute lorsqu'on me parle. Parce que je suis toujours discret, les gens ne m'aiment pas. Ils ont peur de ce qu'ils ne connaissent pas. J'accorde très difficilement ma confiance aux gens, je n'ai pas énormément d'amis véritables, juste des connaissances qui peuvent m'être utiles un jour ou l'autre.
Mais si vous réussissez à gagner ma confiance, ce qui est rare mais possible, vous découvrirez quelqu'un d'attentionné et de romantique. Je ne dis pas que je suis un grand casanova mais je prend soin et je tiens à celle que j'aime. J'ai un peu d'humour des fois mais je reste toujours réservé. Je n'aime pas m’apitoyer sur mon sort ou celui de quelqu'un, je préfère aller de l'avant.

J'agis parfois sur un coup de tête, surtout lorsque l'on me cherche. Dans ces situations, je peux être très violent, irréfléchi. J'ai un grand esprit de compétition, je n'aime pas être comparé à quelqu'un d'autre. J'aime la liberté plus que tout, pour elle je ferrai n'importe quoi.


Prenez-vous des décisions basées sur votre réflexion ou votre coeur ?
La logique est clé ; mon cœur me blesse habituellement plus à la fin
Que serait la vie sans passion ?

Comment vous décririez-vous vous-même ?
Indépendant, j'aime m'aventurer seul(e) dehors
Un peu dépendant, je n'aime pas être seul(e)
Un papillon social, plus on est de fous plus on rit
Introverti(e), j'aime être seul

Accepteriez-vous un mariage arrangé ?
Bien sûr, je crois que l'on peut développer de l'amour pour quelqu'un
Absolument pas, l'amour est quelque chose que l'on ne peut forcer

Par quel type de personne êtes-vous physiquement attiré(e) ? ...
Le genre robuste avec une forte carrure
La douce nature, personne attentionnée
De préférence d'un âge supérieur
Je ne suis pas attiré(e) par un type spécifique

Fuirez-vous avec une personne par amour ?
Oui
Non

Qu'est-ce qui est important pour vous dans la vie ?
Moi, moi et moi
Mes amis et ma famille
La gloire et la fortune
Ce dont j'ai besoin là où je suis

Prenez-vous des risques ou préférez-vous rester en sécurité ?
Si on joue avec le feu, on se ferra brûler
Absolument, je vis chaque jour comme s'il était le dernier

Comment gérez-vous un problème ?
Je le prend comme il vient
Je l'évite en espérant qu'il s'efface
Les mensonges ne font jamais de mal
Je le supporte même si les choses se corsent

Préfériez-vous vivre une vie de luxe ou l'amour ?
Qui a besoin d'amour quand on a l'argent
L'argent ne peut pas acheter l'amour

Comment imagineriez-vous le rendez-vous parfait ?
Un dîner romantique dans un restaurant chic
Cuisiner le dîner ensemble et câlins sur le canapé
Aller danser et chanter dans un karaoké
Un pique-nique dans le parc, suivi par une belle et longue promenade


& toi alors ?


PRENOM . PSEUDO Orange AGE 17 ans COMMENT AS-TU DECOUVERT DAGGERHORN Je crois que vous me connaissez bien LE CODE OK BY JACK DISPONIBILITE 6-5/7 SOUHAITES-TU ÊTRE PARAINÉ(E) non merci AUTRE CHOSE À AJOUTER Legit is in the eye of the beholder.



Dernière édition par Tyler C. Rivers le Mar 30 Aoû - 0:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas







avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Tyler C. Rivers Mar 30 Aoû - 0:18

ton histoire

Ma venue au monde n'était pas désirée. Mes parents ne pouvaient pas s'occuper de moi mais ils ne pouvaient pas me laisser seul, abandonné. Ils me gardèrent donc mais m'élevèrent sans le moindre amour, juste parce qu'ils ne pouvaient pas faire autrement. Mon père n'était pas l'exemple du père parfait. C'était un ivrogne brutal qui parlait peu et cognait beaucoup. Ma mère non plus n'était pas l'exemple de la mère parfaite. Les cinq premières années de ma vie se firent ainsi, dans un village perdu, envahi de Loups-Garous. Là-bas, les gens savaient que tout espoir de voir cette menace finir un jour était perdu, les Loups-Garous allaient et venaient librement, les massacres se faisaient à la vue de tous. C'est ainsi que j'appris que mon père en était un. Les Red Riding Hood arrivèrent un jour, faisant peur aux Loups-Garous qui prirent la fuite. Mon père et ma mère partirent, me laissant derrière eux avec ceux qui étaient trop faibles ou inutiles, comme les simples villageois. Les Prêtres me trouvèrent et me prirent avec eux. Ils ne me gardèrent pas longtemps, me trouvant très vite encombrant. C'est ainsi qu'ils me placèrent dans la première ferme qu'ils trouvèrent.

C'était une simple famille de fermiers qui vivaient leur vie sans rien demander aux autres, près d'un petit village paisible. Ils m'accueillirent à bras ouverts. Je me souviendrais toujours du visage de la femme. Elle semblait tellement triste mais ses yeux étaient tellement joyeux lorsqu'ils se posèrent sur moi. J'appris plus tard qu'elle venait de perdre un fils et qu'elle désespérait de ne plus avoir d'enfants jusqu'à ma venue qui l'avait comblée. Ils avaient une fille, Jenna, du même âge que moi, gentille et joyeuse. Nous devînmes très rapidement inséparables. La vie devint plus joyeuse pour moi, je m'attachai rapidement à cette famille adoptive qui était désormais la mienne. Jenna lisait en moi comme je pouvais lire en elle, elle n'avait pas de secret dont elle ne me parle, moi non plus. Les années passèrent, j'appris à aimer Jenna et ses parents comme s'ils étaient ma véritable famille. Mais je ne pouvais oublier d'où je venais ni qui j'étais.
Mes sentiments envers Jenna étaient purement fraternels, je la considérais comme ma sœur jumelle et rien d'autre, même si certains disaient notre relation malsaine. Je partageais ses rires et ses chagrins tout comme elle partageait les miens. Ici, nous ne craignons ni les pleines lunes, ni les loups-garous. J'avais oublié ce qu'était que de vivre dans la peur. Mais les choses changèrent.

Un jour, des rumeurs commencèrent à circuler. Un groupe de gens avaient été aperçus nous loin de la ferme, à quelques kilomètres du village. Des animaux disparaissaient régulièrement, des gens se volatilisaient sans que personne ne sache où ils étaient. Jenna et moi trouvions ces rumeurs fascinantes, nous parlions même d'aller leur rendre visite. Nous n'avions que seize ou dix-sept ans à l'époque. Ses parents avaient commencé depuis quelques temps à me soupçonner de leur voler des animaux. Leurs sentiments à mon égard avaient changés lorsqu'ils avaient apprit qui j'étais et d'où je venais, ils m'avaient fait quitter la ferme pour m'installer dans la grange. Ils ne me considéraient plus comme leur fils mais comme un simple employé. Seule Jenna continuait de me voir comme son frère et de m'aimer.

Ce fut le soir de son dix-neuvième anniversaire que tout bascula. Le ciel était couvert de nuages mais je voulais offrir mon cadeau à Jenna dans la forêt. Je savais qu'elle aimait cet endroit, c'était pour ça que je voulais rendre cet instant inoubliable. Sauf que c'était une nuit de pleine lune rouge et ça, aucun de nous deux ne le savait. Alors que nous nous promenions entre les arbres, nous tombâmes nez à nez avec un Loup. L'animal était énorme, terrifiant. Curieusement il ne nous voulait aucun mal. J'en fus surpris. Alors que Jenna effrayée, se cachait derrière moi, je restais fasciné par la créature. Une voix résonna dans ma tête. Sourde, comme un grondement sourd, menaçant. « Ainsi tu es venu. je ne t'en croyais pas capable...» Tout se passa très vite ensuite. Je me souviens avoir vu la créature, gueule ouverte, me sauter dessus, avoir senti un terrible douleur à l'épaule et puis plus rien.

Ce fut seulement plusieurs heures plus tard que je repris connaissance. J'étais allongé sur ma paillasse, dans la grange, le visage de Jenna penché au-dessus de moi. Elle avait l'air inquiète. Je me suis relevé et lui ai demandé ce qu'il s'était passé. Elle a eut l'air effrayée avant de me répondre dans un chuchotement. « Le loup... tu as été mordu... » C'était, hélas, vrai.
Jenna m'aida du mieux qu'elle le pu à cacher notre escapade dans la forêt à ses parents, à soigner cette morsure, à faire comme si de rien n'était. Mais nous savions que rien ne serait plus jamais comme avant, nous avions peur. Discrètement nous nous renseignons du mieux que nous le pouvions au sujet des gens qui vivaient dans la forêt. Ce fut lorsque des Red Riding Hood s'installèrent dans notre village que nous eûmes des réponses. Et ces réponses ne furent pas pour nous rassurer.

Ces gens étaient des Loups-Garous, ils avaient fui leur village d'origine et erraient. Ce que j'ignorai, c'était les droits d'aînesse, les droits de sang, et la transmission de la malédiction. Malheureusement pour moi j'étais fils de Loup-Garou, fils unique, mon père m'avait mordu durant une Lune Rouge, je devenais, à mon tour un des leurs. À la prochaine pleine lune, je me transformerai. Et ce sera toujours comme ça.

Jenna et moi ne savions que faire. Je voulais partir au plus vite car la pleine lune approchait, je ne voulais pas la blesser. Mais Jenna ne voulait pas me laisser seul, elle voulait être présente pour m'aider à traverser cette épreuve du mieux qu'elle le pourrait. Les Red Riding Hood partirent aussi vite qu'ils étaient venus, leur travail était terminé, ils avaient tué toutes les créatures qui vivaient dans la forêt et pouvaient nous menacer. La pleine lune était dans une nuit. Jenna et moi avions redouté cet instant, nous avions réfléchi à ce que nous ferrions lorsque le moment sera venu. Nous avions convenu de nous enfermer dans la grange et de prendre avec nous quelques moutons. Nous avions peur. Peur de ce qui allait se passer, peur de ne plus jamais nous revoir. Nous nous étions promis de nous revoir, un jour si nous étions amenés à nous séparer. Lorsque nous nous retrouverons, nous resterons ensemble à jamais.

Et puis ce fut la pleine lune. Pleine, ronde, blanche. Comme prévu, nous nous étions enfermés dans la grange, avions prit avec nous trois moutons. J'étais allongé sur ma paillasse, le front brûlant de fièvre, le corps parcourut de spasmes. Mon épaule me faisait terriblement mal, j'étais pris de violentes migraines. Jenna faisait de son mieux pour alléger ma souffrance mais elle ne pouvait pas faire grand chose pour moi. Et puis je finis par me transformer. Ce fut d'abord mes bras et mes jambes qui s'étirèrent, m'arrachant des cris de douleur. Puis ma pilosité s'accentua, mon corps se couvrait d'une épaisse fourrure noire. Mon visage s'allongea en une gueule pleine de crocs. Ce fut douloureux, long, terriblement éprouvant. Lorsque la métamorphose fut complète, j'étais recroquevillé sur moi-même, silencieux. Jenna me regardait, légèrement à l'écart. Je sentais son odeur, sucrée, alléchante. Elle s'approcha prudemment de moi, sa main tendue. Elle voulut la poser sur mon front mais je me levai d'un bond, grondant, grognant. Je la jetai sur le côté et me jetai sur la porte. Je ne voulais pas de ces stupides moutons, dehors il y avait une odeur bien plus alléchante que la leur. Du sang humain. Je les trouvai dans leur chambre. Le bruit que j'avais fait les avait alertés. Ils n'eurent pas le temps de comprendre ce qu'il leur arrivait que je les avais déjà éventrés, déchiqueté en pièces.
Lorsque je redevins moi, au lever du soleil, j'étais allongé au milieu d'un bain de sang, au milieu des cadavres de ceux qui avaient été pour moi des parents puis des maîtres. Je me levai et allai directement trouver Jenna. Elle était introuvable. Ce fut le cœur terriblement brisé que je dus mettre notre plan en exécution. Je ramassais mes affaires et je quittai la ferme, le village, tout. Ce fut comme si je n'avais jamais existé.

J'avais à peine dix-neuf ans. Je voyageai d'un pas égal, rapide, je fuyais. Je ne savais pas où j'allais, mais j'y allais. Je multipliais les petits boulots à droite, à gauche, prenant ce que les gens voulaient bien me donner. Je passai encore deux ou trois pleines lunes avant d'entendre parler de Dagerhorn. C'était un petit village perdu, la cible de nombreux Loups-Garous. Les Red Riding Hood avaient beau s'y rendre en nombre impressionnant, ils ne parvenaient pas à éradiquer cette menace. Daggerhorn. Voilà où il fallait que je me rende. Là-bas je pourrais me glisser parmi les villageois, les autres Loups-Garous, ceux qui étaient comme moi.

J'arrivai au beau milieu de la nuit, et du jour au lendemain, les villageois me comptaient parmi les leurs. Mais ils eurent du mal à m'accepter, à m'intégrer. Je n'étais pas non plus très enclin à faire connaissance. Je vivais seul, dans une maison abandonnée que j'avais entrepris de reconstruire, je multipliai les petits travaux sans importance... Mais je n'avais pas oublié Jenna. Je garde l'espoir de la revoir un jour, celle que j'aime. Car oui, je l'aime bien que je la considère comme ma sœur. Un jour nous serons réunis. Pour toujours.
Revenir en haut Aller en bas







avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Tyler C. Rivers Mar 30 Aoû - 10:56

Tyler !! <3 Je te souhaite la re-re-bienvenue ! (c'est le bon nombre de "re" ?)
Revenir en haut Aller en bas







avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Tyler C. Rivers Mer 31 Aoû - 0:22

OH c'est mon copain ! Viens dans mes bras mon pote ! En fait, non .. les calins c'est pas mon truc...

Bon je vais pas m'embéter avec les politesses d'usages, on se connait déjà assez Wink

Alors alors * prend son air sérieux* J'ai tout lu ... tout vu ... tout entendu ... Cool *sort* Hum.. bah j'ai rien redire, tu as tout remplit comme une pro donc ....

TU ES VALIDE
Revenir en haut Aller en bas







avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Tyler C. Rivers Mer 31 Aoû - 11:20

merci x)
Revenir en haut Aller en bas







DISCUSSIONS : 690

MY WORLD : My World is the darkness for ever...



MessageSujet: Re: Tyler C. Rivers Mer 31 Aoû - 18:37

Bienvenue Tyler!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Tyler C. Rivers Mer 31 Aoû - 20:26

Bon bah et bien comment dire ?

Re-re bienvenue!
Revenir en haut Aller en bas







avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Tyler C. Rivers Jeu 1 Sep - 19:57

Thanks to everyone =)
Revenir en haut Aller en bas







avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Tyler C. Rivers Dim 4 Sep - 16:36

TYLER BLACKBURN !!!!!!!!!!

C'est donc un re-re bienvenue ??? hahaha Razz
Revenir en haut Aller en bas







DISCUSSIONS : 1965




MessageSujet: Re: Tyler C. Rivers Dim 4 Sep - 16:49

J'ai pas pu résister il est trop hot :hot:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur







Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tyler C. Rivers

Revenir en haut Aller en bas